Endurance

24H du Mans Karting: Sodi double la mise, SO24-KMD 1er GP2

24H du Mans Karting: Sodi double la mise, SO24-KMD 1er GP2

Coup de chapeau aux 27 équipes engagées à la 34e édition des 24 Heures du Mans Karting qui reste l’une des courses les plus difficiles de la saison, de par le temps de préparation, la logistique à apporter sur place et les efforts fournis tant par les pilotes que par tout le staff de chaque team. Surtout que cette année, la pluie s’est invitée le dimanche, épuisant encore un peu plus les organismes.

24H du Mans Karting-Sodi double la mise-SO24-KMD 1er GP2-1Mais c’est cela et tout le reste qui fait de cette épreuve un événement unique et magique, qu’aucun concurrent ne peut oublier. Comme l’an passé, l’équipe Sodikart a parfaitement maîtrisé la situation pour s’imposer après avoir parcouru 1446 tours du circuit international du Mans.

Seule équipe d’usine engagée (avec des moteurs TM), cette formation composée des talentueux français Anthony Abbasse, Adrien Renaudin et Jean Nomblot, associés au Néerlandais Bas Lammers, a amplement justifié son statut de favori en creusant l’écart au fil des tours malgré les excellentes prestations de Rouen Espace Karting (Gauthier Becq, Maxime Bidard, Charles Fiault et Kevin Petit) sur Sodi-IAME, ainsi que de K50-Kartmag (Kilian Belhaire, Tom Uzan, Hugo Arnaud et Thomas Imbourg) sur Tony Kart-Vortex. Ils terminent 2e et 3e, respectivement à 13 et 16 tours.

Autre équipe engagée en OK dans le Championnat d’Endurance FIA Karting, MSA Racing (Nicolas Markiewicz, Camille Prouteau, Côme Piel Paris et Gwenaël Loison) sur Kosmic-Vortex n’a pas démérité et finit à la 4e place devant une flopée de Rotax du GP2.

Bas Lammers a eu l'honneur de franchir l'arrivée pour Sodikart

Bas Lammers a eu l’honneur de franchir l’arrivée pour Sodikart

Dans cette catégorie, le suspense a été intense jusqu’au bout pour le podium. La victoire est finalement revenue au Sodi de SO24-KMD (Léo Payen, Marc Cammarata, Mathys Poulet, Emilien Carde et Mickael Dauphin). 2e, le Circuit de l’Europe 76 (Eric Le Moine, Charles Collignon, Fabien Mihoub et Franck Chateauneuf, châssis Sodi) a tout donné, tout en contrôlant deux équipes en pleine bagarre pour compléter le top-3.

Pour cette position, Cormeilles-KMD sur Sodi (Julien Le Sidanner, Morgan Riche, Fred Usureau, Bastien Borget et Franck Lavergne) a pris l’avantage in extremis sur Malevaut Sport (Anthony Billout, Axel Dapp, Charles Seguin et Alexandre Nicogossian), engagé en Tony Kart. En Master, la victoire est revenue au Circuit de l’Europe devant Cormeilles-KMD.

GK Kart 53 (Lucas Brizzi, Maxime Marion, Maximilien Menu et Maxence Godinho) et son kart Sodi-Rotax Junior du GP3 s’est classé à une assez lointaine 24e position. Déception pour l’Alpha-IAME X30 du Allrace Team-ASK Rouen 76, 26e à l’arrivée, et pour WinTec, qui a connu d’entrée une série de casses mécaniques. Seule consolation pour le n°24, outre la pole position réalisée le vendredi par Evann Mallet, le meilleur tour en course décroché par ce même Evann, qui a ainsi gagné le Trophée Anthoine Hubert décerné à cette occasion. Quant au 6e team engagé en OK, le quatuor des Tchèques Ptackova-Badjar-Kronovsky-Javureek sur CRG-IAME, il a dû se contenter de la 22e place.

Découvrez le classement final ici. Classement heure par heure à ce lien…

Photos FIA Karting / KSP Reportages

Victoire pour SO24-KMD en GP2

Après la pole, la victoire pour SO24-KMD en GP2 (Photo Kartmag)

_________________________________________________________________________________

PAVE-2_4TEMPS-10-15PAVE PKS MAI 2014

Des vainqueurs bien organisés...

Des vainqueurs bien organisés…

Suivez le meeting du Mans (24H, 20.000 tr/mn, Min-Cad)

Suivez le meeting du Mans (24H, 20.000 tr/mn, Min-Cad)

Les 27 engagés de la 34e édition des 24 Heures du Mans Karting, comptant pour le Championnat d’Endurance FIA Karting, ont pris place dans les stands du circuit international du Mans cher à l’ACO. L’épreuve des 20.000 tours-minute et le final du Championnat de France d’Endurance Minime-Cadet compléteront le programme de ces 26, 27, 28 et 29 septembre.

Suivez le meeting du Mans-24H-20000 tr-mn-Min-CadVous pouvez d’ores et déjà suivre le live…

Live timing

Résultats au fil du meeting

Horaires et engagés

Live TV à ce lien. Horaires: Samedi de 14h30 à 16h, de 18h à 20h et de 22h à minuit. Dimanche de 10h à 12h et de 14h à 15h30 .

 

 

_________________________________________________________________________________

PAVE-DRACING-Mars-2019PAVE-KART-PRO-RACING-09-14

24H: WinTec arrache la pole à Sodi et Kartmag en fin de séance

24H: WinTec arrache la pole à Sodi et Kartmag en fin de séance

C’est sur le sec, dans les toutes dernières secondes, que s’est jouée la Q1 de la séance de qualification des 24 Heures du Mans Karting 2019. Le Sodi-Vortex de chez WinTec (Bertrand-Letellier-Walkre-Mallet) a fait tomber le chrono en 53”549 contre 53”725 pour le Sodi-TM officiel de Lammers-Abbasse-Renaudin-Nomblot), 53”626 pour Kartmag-K50 (Belhaire-Uzan-Arnaud-Imbourg) sur Tony Kart-Vortex et 53”668 pour Rouen Espace Karting (Becq-Bidard-Fiault-K.Petit) sur Sodi-IAME. Soit des écarts infimes !

La pole pour WinTec

La pole pour WinTec

Ne reste plus qu’à espérer que ces quatre équipes engagées en OK au Championnat d’Endurance FIA Karting ne commencent que peu de problèmes durant la course pour que la course reste intense durant 24 Heures.

11e lors de la Q2, l’équipe tchèque sur CRG-IAME est la seule des 5 OK à ne pas avoir pu accéder à la Q1. Des six Rotax-GP2 présents dans celle-ci, c’est SO24-KMD (Poulet-Dauphin-Cammarata-Payen) qui a réalisé le meilleur temps en 54”699 devant Red Racing-SWS (les 3 Italiens Zipoli, Santolini, Kanah et le Français Treillard de Quinemont) et Malevaut Sport (Billout-Dapp-Nicogossian-Seguin). Soit 2 Sodi devant 1 Tony Kart.

Belle performance du Rotax Junior du GP3 (Brizzi-Marion-Menu-Godinho), le team GK Kart 53 se plaçant 15e sur 27 engagés au milieu des Rotax Max. Le seul IAME-X30 engagé en GP2, celui de All Race Team-ASK Rouen 76 (Renault-Deschamps-Martinet-Morin), se classe 22e.

La course s’annonce longue et si les OK devraient animer les débats en début de course aux avant-postes, beaucoup de choses peuvent se passer. Surtout si la pluie se met à tomber durant la course, les possibilités de précipitation n’étant pas exclues.

Découvrez les résultats… Essais libres – Q4Q3Q2Q1Classement final chronos

SO24-KMD en pole en GP2

SO24-KMD en pole en GP2

_________________________________________________________________________________

revaltecOKS-2013

24H du Mans: La bonne année pour WinTec Racing?

24H du Mans: La bonne année pour WinTec Racing?

6e, 9e puis 6e des trois dernières éditions des 24 Heures du Mans Karting, le team WinTec repart cette année avec détermination et une grosse envie de remporter enfin cette grande classique. Ce serait en outre la dernière possibilité de remporter l’épreuve dans sa configuration actuelle avec des moteurs OK et le titre de Champion d’Endurance FIA Karting, puisque l’accord entre l’ACO et la CIK-FIA ne devrait pas être prolongé.

A noter la jolie décoration avec un mélange très épuré de bleu et de gris argent.

A noter la jolie décoration avec un mélange très épuré de bleu et de gris argent.

Le team manager et motoriste Rodolphe Besnard alignera une formation de jeunes pilotes qui devront démontrer leur talent, tout en suivant les consignes d’équipe pour aller de l’avant tous ensemble. Il s’agit de William Bertrand, Erwann Letellier, Evann Mallet et Lucas Valkre.

Ils piloteront un Sodi-Vortex, avec des moteurs OK du groupe 1 préparés en interne.

_________________________________________________________________________________

PAVE PKI-Aout-2018Pave Solokart 12-14

Endurance: Promoteur de 2003 à 2019, KMO tourne la page

Endurance: Promoteur de 2003 à 2019, KMO tourne la page

Fin 2002, le Championnat de France d’Endurance FFSA était presque au fond du gouffre, avec moins de 10 engagés, et l’épreuve des 24 Heures du Mans un peu moribonde ! C’est à ce moment que Jacky Foulatier (Kart Mag Organisation), spécialiste de l’Endurance, a présenté un projet à Jacques Régis, l’ancien Président de la FFSA.

Une escapade en Belgique réussie lors des premières années de l'Euro Endurance Série, avec 48 karts sur la grille de départ....

Une escapade en Belgique réussie lors des premières années de l’Euro Endurance Série, avec 48 karts sur la grille de départ….

C’est ainsi qu’est née en 2003 l’Euro Endurance Série, qui comprenait les 5 manches du Championnat de France, les 24H du Mans et une course supplémentaire, parfois en dehors de France (Mariembourg ou Spa Francorchamps). Le succès a incontestablement été au rendez-vous durant des années.

En 2005 par exemple, pas moins de 48 karts trônaient sur la grille de départ. Des plateaux similaires ont été atteints aux 2 x 3 Heures de l’Armistice à Angerville, à une époque où la réglementation des circuits le permettait. Les 24 Heures du Mans ont également frôlé les 40 équipages !

Une première baisse des engagés a eu lieu lorsque le KF a progressivement disparu des courses françaises. En 2016, l’arrivée du OK a redonné une petite motivation aux concurrents, pendant que l’ACO se rapprochait de la CIK-FIA avec la création d’un Championnat international d’Endurance. Mais l’embellie a été de courte durée. Aujourd’hui, le moteur Rotax du GP2 reste majoritaire en Endurance, mais la catégorie n’est plus assez vigoureuse pour soutenir à elle seule la discipline et les grilles de départ ont rétréci ces dernières années.

Souvent pris en tenaille entre la FFSA et l’ACO, avec la CIK-FIA au milieu, le promoteur KMO n’a pas toujours eu la partie facile pour gérer l’endurance dans son ensemble. Exemple avec les appels d’offres des pneumatiques qui ont compliqué la vie des teams et des pilotes. Heureux d’avoir contribué à toutes ces belles années que l’Endurance a vécues, mais aussi lassé des conflits et des compromis, Jacky Foulatier a souhaité stopper son implication sous cette forme.

“L’endurance est une passion mais pas à n’importe quel prix,” a t-il déclaré. “Les critiques sont toujours faciles, mais l’action bien plus compliqué. Je souhaite toutefois que le prochain promoteur maintienne en bonne santé la discipline sur l’échiquier du karting. Je profite également de l’occasion pour remercier toutes les personnes qui m’ont soutenu durant toutes ces nombreuses années, avec un petit clin d’oeil aux officiels qui m’ont accompagné, notamment ceux présents depuis le premier jour.”

KMO donne toutefois rendez-vous à tous les passionnés les 26 et 27 octobre 2019 à Angerville pour la dernière épreuve du Championnat de France d’Endurance, avec les 2 x 3 heures. Bulletin d’engagement à ce lien…

Près de 40 karts à Angerville

Près de 40 karts à Angerville

_________________________________________________________________________________

PAVE-KART-RUNNER-Janvier-2019Layout 2

Les (4x) 24 Minutes Minime-Cadet au Mans, c’est ce week-end

Les (4x) 24 Minutes Minime-Cadet au Mans, c’est ce week-end

Comment donner goût aux 24 Heures du Mans Karting et par la suite aux 24 Heures du Mans Auto, si ce n’est en se penchant sur les jeunes pousses qui représentent la relève des courses d’endurance de karting et peut-être pour certains le Championnat du Monde WEC, la référence actuelle du sport auto en Endurance. En effet, nombreux sont les pilotes ayant disputé les 24 Minutes du Mans depuis 2005 et qui ont par la suite participé aux 24 Heures du Mans Karting. Qui sait si un jour un de ces pilotes ne courra pas les 24 Heures du Mans Auto?

Une superbe ambiance aux Endurances Minime-Cadet

Une superbe ambiance aux Endurances Minime-Cadet

Cette course réservée aux jeunes pilotes Minime et Cadet âgés de 7 ans à 13 ans se déroule ces vendredi 27 et samedi 28 septembre en lever de rideau des 24 heures. Chaque équipe est composée de deux pilotes, chacun disposant de son propre kart, comme une course à l’américaine. Le relais s’effectue lors du passage au stand en échangeant le transpondeur.

Après les chronos qui définissent la grille de départ, la course se dispute sur 96 minutes (4 x 24 minutes). Chaque pilote accomplit deux relais. Pour la première fois, cette épreuve compte pour le nouveau championnat de France d’Endurance, où un titre est attribué à la fois en Minime et en Cadet. Le Mans marquera la fin de cette compétition.

Découvrez le bulletin d’engagement à ce lien…

Découvrez le classement provisoire du championnat à ce lien…

Endurance Minime-Cadet-2e victoire consecutive pour Closmenil-Menedez-3_________________________________________________________________________________

Pave Broderie Tanguy jan-2017WK_KartMag_197.indd

24H du Mans Karting: Programme (Engagés, horaires, courses annexes)

24H du Mans Karting: Programme (Engagés, horaires, courses annexes)

“Dans une course de 24 heures, il peut s’en passer des choses !” Cette phrase, n’importe quel pilote ou team manager ayant pratiqué cette épreuve unique pourrait la prononcer. Vainqueur l’an passé, l’équipe officielle Sodikart partira favori. Elle alignera à nouveau 4 pilotes d’exception: le Néerlandais Bas Lammers, ainsi que les Français Anthony Abbasse, Adrien Renaudin et Jean Nomblot, le petit nouveau.

24H du Mans Karting-Programme-engages-horaires-courses annexesNéanmoins, il est reste difficile de désigner un favori dans cette course de 24H, dans laquelle se jouera également le titre de Champion d’Endurance FIA Karting, pour le vainqueur en OK (GP1) et donc vraisemblablement le premier du classement scratch. Le team Sodikart devra ainsi composé avec Rouen Espace Karting (Gautier Becq, Charles Fiault, Maxime Bidard et Kevin Petit), qui bénéficieront de l’expérience et des moteurs des frères Boulineau – Marc et Gérard (12 victoires) – qui peuvent légitimement envisager la victoire pour leur retour au Mans.

Malchanceuse lors des précédentes éditions, malgré une honorable 6e place l’an passé, l’équipe WinTec veut montrer qu’elle n’est pas double championne de France d’Endurance pour rien. Quatrième en 2019, l’équipe K50-Kartmag compte bien renouer avec le podium et pourquoi pas la première marche. Quant aux deux autres teams engagés en OK, MSA Racing et une formation venue de la République Tchéque bien décidée à hausser son niveau de jeu cette année, ils peuvent créer la surprise.

Dans la catégorie GP2, les favoris ne manqueront pas, avec SO24, Bordeaux-Malevaut Sport ou l’équipe de Cormeilles, qui regroupe les trois professionnels KMD, JFJ et RM). Au volant, on retrouvera Morgan Riche (champion de France Master), Fred Usureau, Bastien Borget, Julien Le Sidanner et Franck Lavergne. Ces derniers viseront également la victoire en Master (pilotes de 30 ans et plus).

Dans cette catégorie, Tours-Malevaut Sport (avec notamment Arnaud Bouilland et Bruce Lorgeré Roux, vainqueurs l’an passé), le Circuit de l’Europe 76 mais aussi Arnage (avec l’américain Simon Broard qui reste très véloce sur la piste malgré ses 60 ans).

Cette année, une seule équipe s’est engagée en GP3 avec un moteur de type Rotax Junior. En raison d’un poids moindre, cette équipe devrait se mêler à la lutte avec les karts du GP2, surtout si la pluie s’invite.

Les circonstances de la course (météo ou faits de course) rendent la course toujours très indécise…

Découvrez le programme officiel avec les engagés, les horaires, les courses annexes et diverses infos, à ce lien…

_________________________________________________________________________________

PAVE-KART-PRO-RACING-09-14PAVE-KART-SHOP-FEV-2018

Horaires et liste des engagés des 24 heures du Mans 2019

Horaires et liste des engagés des 24 heures du Mans 2019

Toujours très attendue, la liste des engagés des 24 Heures du Mans sera finalement composée de 27 équipes pour cette 34e édition. C’est plutôt un bel effectif quand on connaît les difficultés rencontrées actuellement par l’endurance et cela reste positif pour l’avenir de la discipline. Petit regret toutefois concernant le Championnat d’Endurance FIA Karting qui ne comptera que 6 équipes engagées avec des moteurs OK.

Horaires et liste des engages des 24 heures du Mans 2019En revanche, pas moins de 20 GP2 seront au départ, avec 1 kart motorisé par un IAME X30 face à 19 Rotax Max. 6 d’entre eux se disputeront la victoire en Master (pilotes de 30 ans minimum). Une équipe sera présente avec un ensemble GP3 (moteur Rotax Junior), mais devrait se mêler à la lutte avec les karts GP2 grâce à un poids avantageux.

En prologue de cette course unique, le Championnat de France Minime-Cadet prendra fin, cette fois sur un format de 4 x 24 minutes (96 mn au total). On se souvient que lorsque cette épreuve s’appelait encore 24 mn, Anthoine Hubert y avait participé en Mini-Kart dans un peloton où Pierre Gasly était également présent. Un hommage sera rendu à Anthoine à cette occasion.

Autre événement du meeting, la deuxième édition des 20.000 tours-minute qui revient après le succès de 2018. Thomas Laurent en sera l’une des vedettes…

Pour les 20000 tours-minute et l’Endurance Minime-Cadet, c’est la dernière ligne droite pour s’inscrire, sachant que les places sont limitées. Les bulletins d’engagement sont aux liens ci-après…

24H du Mans: HorairesEngagés (mis à jour au 18/09)

Bulletins d’engagement: 20.000 tr/mnMinime/Cadet

NB: A l’attention des concurrents: si vous voyez des erreurs dans la liste des engagés conernant l’orthographe des noms, merci de l’indiquer dans les commentaires ci-dessous ou par mail à: km.organisation@gmail.com

_________________________________________________________________________________

pave-feed-racing-mai-2019pave-jpm-editions-tome-4-juillet-2018

Le Team Val de Loire s’attaque aux 24H avec de belles ambitions

Le Team Val de Loire s’attaque aux 24H avec de belles ambitions

Organisée les 28 et 29 septembre, la prochaine édition des 24 Heures du Mans Karting accueillera une équipe tourangelle montée par le club local ASK Val de Loire, sous la direction de Nadège Brion. Une team-principal féminine, en Karting, ce n’est pas si fréquent ! Autre particularité, le fait de regrouper quatre pilotes valides et le double champion de France Handikart en titre, tout en faisant la promotion de l’info sur le don d’organes.

Le Team Val de Loire s attaque aux 24H avec de belles ambitions-1Pour cette formation, l’ambition d’aller chercher le podium de la catégorie GP2 est clairement affichée. Pour la préparation de son matériel, l’équipe Val de Loire n’a pas eu à chercher bien loin. La structure PKS Compétition, basée à Joué-les-Tours, a fourni le châssis Kosmic et maîtrise à merveille les moteurs Rotax Max 125 cm3 2 temps (30 chevaux) qui dominent le GP2 en endurance.

Côté stand, sept mécanos ont répondu présent dont Nicolas “Nico Power” Etienne, qui a participé à 4 victoires aux 24 Heures au début du siècle, sans parler des succès en catégorie GP2 obtenus depuis. Thierry Brion était pour sa part membre de l’équipe victorieuse en 2009. Et puis – le saviez-vous ? – les concurrents doivent pouvoir compter sur des “lapins”, dont le rôle est de rapatrier le kart si jamais il se retrouvait en panne sur le circuit !

Et les pilotes? L’équipe portera le n°21 du fait de leur moyenne d’âge. Deux d’entre eux ont au moins un titre national à leur palmarès. Le plus expérimenté du quintet, Lucas Brion, a gagné la Coupe de France Nationale en 2012. Il est aussi monté sur la deuxième marche du podium GP2 aux 24 Heures 2014. Détecté par l’ASK Val de Loire fin 2016, Maxime Léger a été couronné champion de France Handikart 2018 et 2019. En outre, il a remporté le Trophée International de la catégorie l’an passé.

Maxime a participé deux fois aux 24 Heures, au sein d’un équipage Handi, mais aussi avec des valides en 2018. Il sera le régional de l’étape puisqu’il est originaire de la ville de Mulsanne, située au bout de la ligne droite des Hunaudières sur le grand circuit des 24 Heures du Mans. Ses supporters ne sont jamais les plus discrets en bord de piste !

SONY DSCMaxime Léger participe au championnat de Ligue Centre Val de Loire, tout comme trois des quatre autres pilotes de l’équipe. Louis Puel a remporté le titre régional ces deux dernières années dans la catégorie DD2. Andrew Mothe est né aux USA et sa mère est Ecossaise, mais il est bel et bien licencié à Val de Loire. Au championnat de Ligue, il a terminé 4e en Rotax. Enfin Antoine Cousin a fini juste derrière Andrew au niveau régional mais il a remporté le Trophée Kart mag, une “classique” du calendrier.

“Je suis heureuse d’avoir pu rassembler toutes les pièces du puzzle, notamment grâce à nos partenaires, dont le Conseil Départemental d’Indre-et-Loire,” précise la team-principal Nadège Brion, à la base du projet, qui officiera au panneautage pour ne rien rater des évolutions de ses poulains. “Il faut plus de vingt personnes pour faire fonctionner une équipe dans une telle épreuve, avec l’assistance, bien sûr mais aussi l’ostéopathe et le réceptif. Nous avons procédé à plusieurs séances d’essais et au delà de l’aspect matériel, je me réjouis de l’atmosphère qui règle au sein du team. Maintenant nous allons tout donner et la course rendra son verdict.”

Enfin, l’ASK Val de Loire verra l’ensemble de sa “filière” à l’ouvrage au Mans puisqu’en lever de rideau de la course des “grands”, les Minimes et Cadets du club disputeront les 4 x 24 Minutes du Mans, la dernière manche de leur championnat de France d’Endurance !

Avec info presse Future Racing. Photo Ludo Voisin

_________________________________________________________________________________

PAVE PKI-Aout-2018pave-shop-racing-novembre-2018

SONY DSC

24H du Mans: Objectif victoire en Master pour Tours-Malevaut Sport

24H du Mans: Objectif victoire en Master pour Tours-Malevaut Sport

Avec six participations à son compteur,Thomas Lafoy commence à faire partie des assidus aux 24 heures du Mans Karting. En 2017, il a terminé troisième en Master, une catégorie où tous les pilotes de l’équipe doivent être âgés d’au moins 30 ans. Le pilote de l’Indre et Loire, qui possède logiquement le numéro 37, comme son département, a renforcé son équipe de pilote pour sa nouvelle présence dans la Sarthe.

24 Heures du Mans-Objectif victoire en Master pour Tours-Malevaut SportExpérience et notoriété seront au rendez-vous avec Jacques Gautier (25 participations et 3 victoires au général), le précieux Arnaud Bouilland, spécialiste de l’endurance, et Bruce Lorgeré-Roux, Champion de France Promo en 1999 avant d’effectuer une belle carrière en automobile.

L’ensemble GP2 a été confié aux mains de Malevaut Sport, un gage de qualité, tandis que l’équipe sera managée par Thierry Noël, un autre grand spécialiste du karting. Même si la concurrence est aussi très relevée en Master, Thomas Lafoy peut rêver de monter sur le podium, voire sur la plus haute marche. Pour renforcer encore cette formation, Thomas aimerait s’assurer du renfort d’un 5e pilote, afin de mettre tous les atouts de son côté.

Contact: 06.16.50.59.57.

_________________________________________________________________________________

MALEVAUT-SPORTrevaltec