Endurance

Les 24 Heures du Mans Internationales de Karting 2021 hélas annulées !

Les 24 Heures du Mans Internationales de Karting 2021 hélas annulées !

Après une édition 2019 forte de 27 équipes engagées dont 6 en OK lorsque l’épreuve était encore inscrite au calendrier international de la CIK-FIA, l’épreuve des 24 Heures du Mans Karting avait dû être annulée en 2020 à cause de la pandémie de Covid-19. Malheureusement, l’édition 2021 prévue les 28 et 29 septembre a suivi le même chemin. Cette fois, la crise sanitaire n’est pas l’unique responsable pour expliquer cette décision, malgré ce qu’en dit le communiqué de l’ACO (lire ci-dessous).

Le plateau des 24H du Mans Karting a souvent eu fière allure, comme ici en 2013.

Le plateau des 24H du Mans Karting a souvent eu fière allure, comme ici en 2013.

Les raisons sont multiples. D’une part, les calendriers ont encore été bouleversés en 2021. Les pilotes et les teams ne peuvent pas tout faire et ont dû faire des choix. La date prévue tout juste une semaine après les mythiques 24 Heures Auto n’était peut-être pas idéale.

En outre, la situation de l’endurance a changé depuis 2019. La FFSA a souhaité reprendre intégralement les destinées de la discipline à la suite du promoteur KMO, pendant que Michel Guignard et Patrick Bausola ont choisi de nommer Pascal Jamois de l’ACO à la tête de la commission d’endurance, avec le résultat que nous connaissons.

Depuis, des points du règlement ont changé, tous n’allant pas forcément dans la direction souhaitée: Suppression du OK? Arrivée de la Nationale 2 avec son format à l’américaine qui ne place pas toutes les équipes à égalité? Sans oublier les pertes importantes et successives de licenciés vécue par la FFSA: plus de 44000 en 2015, environ 40000 en 2019 et hélas seulement 33200 en 2020.

Recordman des participations à cette épreuve avec 27 éditions, vainqueur en 2006, titulaire de sept podiums et promoteur de l’endurance durant 17 ans, Jacky Foulatier ne peut que regretter cette annulation. “C’est vraiment triste de voir une telle épreuve, que je trouve unique et magique, être annulée. Il y a pourtant des solutions, mais pour le moment trop de personnes sont sourdes et aveugles, ou se regardent le nombril sans rien faire. Je suis forcément navré pour tous les amoureux de cette discipline.”

“Maintenant, il ne faudrait pas que l’annulation des 24 Heures du Mans Karting en 2020 et 2021 ne sonne le glas de cette compétition et j’espère que 2022 repartira sur de meilleures bases. Je rappelle que les 24H Karting ont fréquemment accueilli plus de 30 équipes ces 18 dernières années, et parfois même 40 ! Cette épreuve doit (re)vivre et avoir sa place sur l’échiquier du karting international.”

Voici le communiqué ACO…

“L’Automobile Club de l’Ouest (ACO), en accord avec la Fédération Française du Sport Automobile (FFSA), a pris la décision d’annuler la 35e édition des 24 Heures Karting, initialement prévue les 28 et 29 août prochains sur le CIK. Le contexte sanitaire actuel, qui demeure particulièrement instable, contraint les concurrents dans les projections de ces prochaines semaines. Ce contexte ne permet donc pas d’assurer un évènement de qualité, priorité absolue de l’ACO.”

“Bien conscient des désagréments engendrés, l’ACO compte sur la compréhension de tous et donne rendez-vous l’année prochaine à l’ensemble des concurrents pour vivre cette 35e édition tant attendue. L’ACO tient à rappeler son attachement au karting, qui représente la première marche du sport automobile. De nombreux pilotes se sont révélés grâce à cette discipline simple et abordable.”

________________________________________________________________________________

Pave Broderie Tanguy jan-2017PAVE PKI-Aout-2018

Endurance Minime-Cadet: Des débuts timides au Mans

Endurance Minime-Cadet: Des débuts timides au Mans

Lancées par KMO lorsqu’il était promoteur de l’endurance, les 90 Minutes Minime-Cadet ont connu une petite baisse d’engagés par rapport à l’an passé dans un calendrier il est vrai bien chargé actuellement. Cinq équipages étaient présents en Minime, quatre en Cadet, le 3 juillet dernier sur le circuit international du Mans.

Le duo Helie-Cottin, vainqueur en Cadet

Le duo Helie-Cottin, vainqueur en Cadet.

Après avoir dû affronter une piste humide aux chronos, les trajectoires ont séché pour la course disputée selon un format “à l’américaine”, les deux pilotes de chaque team ayant chacun leur propre kart.

En Cadet, la lutte fut âpre entre Tom Cottin et Thomas Helie (team Tom Thomas Normandie) et Julien Freze et Robin Doucet (YCR), auteurs de la pole position et leaders en début de course. Mais finalement le duo Cottin-Helie l’emportait avec une petite avance de 9 secondes. Arthur Lorimier et Eloan Pivard (ASM Karting) prenait la 3e place.

En Minime, Pablo Esteves et Romain Saleilles (BRK) ont réussi à maintenir un rythme soutenu durant toute la course pour venir à bout de Nino Delaunay et Ambre Chaussis (Val de Loire). Liam Royant Bongrand et Nils Rolland Robles (ASM Karting) ont assuré la 3e place face à Alexandre Porcheto et Nils Lelaure (Galaxy Compétition).

Les Minimes et Cadets n’étant pas programmés lors du meeting des 24 Heures du Mans Karting (28-29 août), la prochaine épreuve du Championnat de France d’Endurance aura lieu à Rouen-Anneville les 25-26 septembre, avant le final à Angerville les 6 et 7 novembre.

Classement final Cadet

1 Tom Cottin et Thomas Helie (Team Tom Thomas Normandie)
2 Julien Freze et Robin Doucet (YCR)
3 Arthur Lorimier et Eloan Pivard (ASM Karting)

Classement final Minime

1 Pablo Esteves et Romain Saleilles (BRK)
2 Nino Delaunay et Ambre Chaussis (Val de Loire)
3 Liam Royant Bongrand et Nils Rolland Robles (ASM Karting)
4 Alexandre Porcheto et Nils Lelaure (Galaxy Compétition)

________________________________________________________________________________

PAVE-2_4TEMPS-10-15WK_KartMag_197.indd

Kart Runner signe le doublé en ouverture de l’Endurance

Kart Runner signe le doublé en ouverture de l’Endurance

Le Championnat de France d’Endurance ne pouvait rêver mieux que de débuter la saison 2021 sur le circuit de karting de l’ACO, qui a fait de l’endurance sa spécialité. Les 15 équipes présentes ont vraiment vécu une vraie course d’endurance, avec tous les aléas que cela peut comporter: météo changeante (départ et arrivée de la course de 6 heures sur le sec, mais une longue période en pneus pluie), pénalités diverses (souvent pour vitesse excessive dans les stands), casses mécaniques, etc.

Les positions ont fréquemment changé au gré de tous ces aléas, rendant l’épreuve intéressante. On notera que toutes les équipes ont choisi la marque Rotax, avec le Max évo en Elite et le Max Junior en Espoir et Nationale 2. Voici le résumé de la course de 6 heures…

Photo FFSA Karting / KSP Reportages

Photo FFSA Karting / KSP Reportages

Aux chronos disputés sur une piste sèche, le n°14 BartHipp-Kart Runner de Micah Barthélémy et Noa Hipp ne cessait d’améliorer pour signer la pole position en 54”833 dans son dernier passage. Le n°1 Team LGB-Kart Runner d’Arnaud Bouillant, Bruce Lorgère-Roux, Maxime Bidard et Vincent Jean-Baptiste prenait la seconde place à 0”478, talonné par le n°17 NPS–Malevaut Sport de Clément Bentejac, Vivien Cussac-Picot, Quentin Aunis et Nicolas Picot à 16 millièmes.

La bataille entre le 14 et le 1 allait durer pendant les 6 heures de la course. Le départ avait lieu en slicks sur une piste sèche. Le n°26 Cap Karting by Wintec de Corentin Rousseau et Gwenaël Loison se ruait tout de suite en tête, mais BartHipp-Kart Runner reprenait la tête dès le 2e passage et Team LGB Kart Runner se lançait à sa poursuite au tour suivant. Ils distançaient leurs autres adversaires de plusieurs secondes après seulement quelques tours.

Pendant ce temps, le n°2 Val de Loire-1 de Maxime Léger, Lukas Papin, Karl Branjonneau et le n°17 NPS-Malevaut Sport Clément Bentejac, Vivien Cussac-Picot, Quentin Aunis, Nicolas Picot s’affrontaient pour la 4e place, mais NPS-Malevaut Sport devait ensuite effectuer un passage assez long par les stands et perdait le contact.

Après une heure de course, la pluie se mettait à tomber et on assistait à un ballet nerveux dans les stands pour chausser les Mojo W5. Team LGB Kart Runner s’installait à la 1re position et distançait BartHipp-Kart Runner de plus d’une minute. Cap Karting by WinTec suivait trois tours loin à la 3e place. Le n°46 TNB Sport de Maximilien Menu, Maxime Marion, Maxence Godinho était revenu en 5e position devant le n°76 Circuit de l’Europe d’Éric Le Moine, Fabien Mihoub, sur une stratégie décalée.

BartHipp-Kart Runner récupérait les commandes à la suite d’un double arrêt pénalisant pour LGB-Kart Runner au tout début de la 5e heure de course. C’était le tournant de la compétition. Alors que la pluie redoublait, Circuit de l’Europe passait à l’offensive et dépassait TNB Sport pour le gain de la 3e place. Une dernière péripétie se produisait à 30 minutes de l’arrivée avec la nécessité de monter les pneus slicks Mojo D2XX sur une piste séchante.

Le n°14 BartHipp-Kart Runner de Micah Barthélémy, Noa Hipp résistait au retour du n°1 Team LGB Kart Runner d’Arnaud Bouillantd, Bruce Lorgère-Roux, Maxime Bidart, Vincent Jean-Baptiste pour remporter les 6 heures du Mans avec 32’’ d’avance et le meilleur temps après 307 tours. Parti 9e, le n°76 Circuit de l’Europe d’Éric Le Moine, Fabien Mihoub rejoignait la 3e place avec 3 tours de retard.

Toutefois, le classement final allait être modifié en raison de l’application de plusieurs pénalités. Ainsi, le Circuit de l’Europe rétrogradait 3e. Devant eux, NPS-Malevaut Sport récupérait la 4e place devant TNB Sport et First Racing.

En plus des 12 karts engagés en Elite, on retrouvait 2 Espoirs et 1 Nationale 2. Ce dernier, représenté par Arthur Bertrand (Top Kart-Rotax) et Nicolas Chesneau (Exprit-Rotax), a eu raison de tenter sa chance. Même s’ils n’ont pas eu d’adversaires face à eux dans cette catégorie, Bertrand et Chesneau ont animé la course en finissant 4e du scratch sous le damier. Ils se sont même retrouvés 3e suite à la pénalité infligée au Circuit de l’Europe. Bien sûr, les conditions n’étaient pas les mêmes, puisqu’ils pilotaient chacun leur propre machine sous le n° 121 du TTC Racing, selon un format dit “à l’Américaine”. Ils ont même occupé furtivement la 2e position. Ils ont terminé ravis à seulement 4 tours des vainqueurs en Élite.

En Espoir, le début de course promettait en duel serré entre les deux équipes engagées. Mais le n°52 du Team Val de Loire-2 emmené par Lucas Delaunay, Eliott Couche Guillou et Kevin Chaussis a connu des problèmes aux alentours de la mi-course, laissant leur rival filer vers la victoire. L’équipage n°77 de ST Motors-Praga piloté par Théodore Primault, Arthur Boure, Romain Étienne et Louis Neveu terminait 10e au scratch et donc 1er en Espoir.

Retrouvez les 90 Minutes Minime-Cadet dans une prochaine actualité.

Classement à l’issue des 6 Heures…

1 Barthipp-Kart Runner (Micah Barthelemy-Noa Hipp) Exprit-Rotax, Elite avec 307 tours
2 Team LGB-Kart Runner (Arnaud Bouilland-Bruce Lorgere Roux-Maxime Bidard-Vincent Jean Baptiste) Tony Kart-Rotax, Elite à 32”840
3 TTC Racing (Arthur Renard-Nicolas Chesneau) Top Kart & Exprit-Rotax, Nationale 2 à 4t
4 NPS-Malevaut Sport (Clément Bentejac-Vivien Cussac Picot-Quentin Aunis-Nicolas Picot) Tony Kart-Rotax, Elite à 5t
5 TNB Sport (Maximilien Menu-Maxime Marion-Maxence Godinho) Kosmic-Rotax, Elite à 6t
6 First Racing-Kartrunner (Willy Runget-Alexandre Leotta-Julien Toscano) Tony Kart-Rotax, Elite à 6t
7 Circuit de l’Europe (Eric Le Moine-Fabien Mihoub) Sodi-Rotax, Elite à 8t
8 Sodwin Racing (Antoine Colombel-Aymeric Boree-Louis Marchal) Sodi-Rotax, Elite à 10t
9 Cap Karting Compétition by WinTec (Corentin Rousseau-Gwenael Loison) Sodi-Rotax, Elite à 12t
10 ST Motors-Praga (Theodore Primault-Arthut Boure-Romain Etienne-Louis Neveu) Praga-Rotax, 1er Espoir à 12t
11 MRK (Grégory Morin-Nelson Morin) Exprit-Rotax, Elite à 13t
12 Nsvek-CG Racing (Gwenael Le Dizez-Serge Rivière-Nicolas Messager-Alain Duval) Sodi-Rotax, Elite à 15t
13 Team Val de Loire-1 (Maxime Leger-Lukas Papin-Karl Branjonneau) Kosmic-Rotax, Elite à 22t
14 Sodwin Ladies (Alexandra Cortinovis-Coralie Boree-Julie Gosse) Sodi-Rotax, Elite à 23t
15 Team Val de Loire-2 (Lucas Delaunay-Eliott Couche Guillou-Kevin Chaussis-Valentin Hervas) Kosmic-Rotax, 2e Espoir à 40t

Ou Classement en PDF à ce lien

________________________________________________________________________________

pave-kart-shop-france-mars-2020pave-action-karting-kartmag-dec-2018

Endurance: Suivez en live l’ouverture du Championnat au Mans

Endurance: Suivez en live l’ouverture du Championnat au Mans

Le Championnat de France d’Endurance repart ces 3 et 4 juillet au Mans, avec une épreuve de 6 Heures en Espoir et Elite, ainsi qu’en Minime-Cadet sur une durée de 90 minutes en format “à l’américaine” (2 pilotes, 2 karts). Les compétitions n’ayant repris en France qu’à la fin du mois de mai, le calendrier s’est retrouvé très chargé en juin, avec beaucoup d’épreuves régionales et nationales, ce qui n’a pas spécialement favorisé les inscriptions en Endurance.

Endurance-Suivez en live l ouverture du Championnat au Mans-1

Cliquez sur l’image pour accéder au live timing

Malgré tout, le Championnat a pu compter sur 15 équipages (12 en Elite, 2 en Espoir et hélas un seul en Nationale 2). Chez les jeunes, l’effectif se limitera à 16 pilotes, à savoir 5 duos en Minime et 3 en Cadet.

Le Mans reste donc la capitale de l’endurance karting en France, puisque la prochaine épreuve se déroulera les 28 et 29 août dans le cadre des 24 Heures du Mans Karting. Découvrez le lien pour le live et les infos de la course…

Live timing

Engagés… Elite-EspoirNationale 2Minime-Cadet

Horaires

Communiqué FFSA à ce lien

Communiqué Future Racing “Pourquoi courir en Endurance?) à ce lien

________________________________________________________________________________

OKS-2013pave-gtr-jan-2017

Voici 20 bonnes raisons de courir en Endurance

Voici 20 bonnes raisons de courir en Endurance

Mauvaise nouvelle: Annulation des 24H du Mans Karting

Mauvaise nouvelle: Annulation des 24H du Mans Karting

Ce que l’on pouvait craindre est arrivé ! L’ACO a choisi d’annuler les 24 Heures du Mans Karting 2020. Certes, la situation de cette saison est inédite et on comprend que l’ACO souhaite soutenir des épreuves si importantes et populaires comme les 24 Heures du Mans Auto et Moto. Elles attirent spectateurs, teams, pilotes, constructeurs, passionnées, etc.

24H du Mans Karting-Programme-engages-horaires-courses annexesMais on comprend aussi que l’ACO met clairement le karting de côté dans ce moment de crise. Après le Championnat du Monde au Mans, voici une autre épreuve phare du karting qui disparaît du calendrier français 2020. Le Rotax International Trophy en août et la Finale Internationale IAME auront vraisemblablement lieu sur le circuit international de karting du Mans. Preuve que l’ACO a certainement plus intérêt à louer son circuit à ces deux organisateurs privés, plutôt que de laisser son Association Sportive de Karting prendre la responsabilité d’organiser des épreuves pourtant “historiques” si l’on en juge par l’ancienneté du Championnat du Monde CIK-FIA (qui existe depuis 1964 et qui a eu lieu plusieurs fois au Mans) et des 24 Heures du Mans Karting (créées par cette même ACO en 1986, il y a 34 ans !).

Qu’en sera t-il donc de l’Endurance Karting en 2020? Des trois épreuves du Championnat de France, seule la dernière de la saison du 8 novembre à Angerville est pour le moment annoncée. On attend les prévisions de la FFSA pour les deux autres courses de 6 Heures. Quant aux 24 Heures, l’ACO semble toutefois souhaitée que l’épreuve ait lieu sur un autre circuit.

Voici ce qu’elle a communiqué… “Les circuits du Mans étant dans l’impossibilité d’accueillir l’épreuve en 2020, l’ACO et l’ASK ACO travaillent conjointement sur un projet d’épreuve sur un autre circuit, afin de maintenir cette compétition d’Endurance Karting cette année. En fonction de l’évolution de la situation sanitaire, l’ACO et l’ASK ACO confirmeront dans les prochaines semaines la mise en place ou non d’un tel événement.” A suivre…

________________________________________________________________________________

PAVE-2_4TEMPS-10-15PAVE-CT-PHOTO-JUIN-2017

2 titres de Champion de France pour le club K50-Kartmag !

2 titres de Champion de France pour le club K50-Kartmag !

Créé début 2019, l’ASK K50-Kartmag a remporté deux titres de Champion de France FFSA dès sa première année d’existence ! Un bilan flatteur pour ce club qui tient ses origines de l’année 75 avec l’ASK Saint-Lô, qui n’avait jamais obtenu un tel résultat en une saison. Ce club, qui était associé au circuit de Lessay, a donc changé sous l’impulsion de membres dynamiques.

2 titres de Champion de France pour le club K50-Kartmag-1Impliqués dans l’endurance depuis plus de 30 ans, Thierry Hardouin, son compère Jacky Foulatier (directeur de publication du magazine Kart Mag et originaire de la Manche) et toute son équipe de mécaniciens, principalement issus du département de La Manche, se voient ainsi récompensés de leurs efforts.

Leur numéro fétiche, le 50, a donc brillé de mille feux en 2019. Au volant de leur ensemble aux couleurs K50-Kartmag, Kilian Belhaire et Adrien Closmenil sont devenus Champion de France en Endurance. Le premier cité en Elite et le second en Cadet. Président du club K50-Kartmag, Rodolphe de la Croix peut être fier de sa petite troupe. “Ce sera difficile de décrocher un tel résultat à l’avenir, mais ce qui est pris n’est plus à prendre !”

Un podium aux dernières 24 Heures du Mans est venu s’ajouter à ce palmarès de cette équipe qui a mené l’épreuve durant les premières heures. Cheville ouvrière de l’équipe depuis de nombreuses années, Thierry Hardouin a évidemment joué un grand rôle dans cette campagne victorieuse en Elite. Vous pouvez d’ailleurs retrouver son interview dans le numéro de Kart Mag actuellement en kiosque. Finalement, si le club de Saint-Lô a dû se résigner à ne plus être affilié au circuit de Lessay, malgré en avoir été à l’origine, cela ne l’a pas empêché de rebondir pour continuer son chemin avec cette nouvelle entité…

Si vous souhaitez adhérer au K50-Kartmag en 2020, voici le contact: 224, rue des Colombes. 50000 St Lô. Tél: 06.86.15.20.14. Web: ask-k50-kartmag.jimdosite.com

Le Mans, Anneville et Angerville: l’équipe K50-Kartmag a remporté toutes les courses 2019, battant à chaque fois le team WinTec, double Champion de France sortant. Bravo à Kilian Belhaire, membre du club K50-Kartmag, qui était associé à Tom Uzan et Gwenaël Loison, avec le renfort de Hugo Arnaud et Thomas Imbourg aux 24H du Mans.

Le Mans, Anneville et Angerville: l’équipe K50-Kartmag a remporté toutes les courses 2019, battant à chaque fois le team WinTec, double Champion de France sortant. Bravo à Kilian Belhaire, membre du club K50-Kartmag, qui était associé à Tom Uzan et Gwenaël Loison, avec le renfort de Hugo Arnaud et Thomas Imbourg aux 24H du Mans.

________________________________________________________________________________

PAVE-CIRCUIT DU PARC-Dec-2019Pave-MX-World-Dec-2019

En Cadet, Adrien Closmenil (à dr.) a fait équipe en 2019 avec Enzo Menendez, venu d’Ile de France.

En Cadet, Adrien Closmenil (à dr.) a fait équipe en 2019 avec Enzo Menendez, venu d’Ile de France.

LOGO KART MAG K50-2 BLEU

Championnat de France Endurance 2020: 3 épreuves, 4 catégories

Championnat de France Endurance 2020: 3 épreuves, 4 catégories

L’Endurance va tourner une nouvelle page de son histoire, avec la reprise en mains de la discipline à 100% par la FFSA, après en avoir confié la promotion à KMO durant 17 années. Depuis 2003, l’Endurance a vécu de grands moments et de magnifiques saisons, qui ont vu des périodes de transition avec la fin du 100cc, l’arrivée du Rotax Max, du KF ou du OK.

Endurance-Anneville-K50-Kartmag double la mise“L’idée est de revenir à la simplicité qui a permis en son temps à l’Endurance de rassembler de nombreux participants grâce à un rapport inégalable entre le temps de roulage et le coût de la compétition,” précise la FFSA. “Bien sûr, le plaisir de la course en équipe doit toujours être placé au premier plan. Pour cela plusieurs changements importants ont été décidés pour la saison prochaine en concertation avec les professionnels et les habitués de l’Endurance Karting.”

Dans un premier temps, le Championnat de France d’Endurance sera articulé sur une compétition plus concentrée, avec un schémas sur trois épreuves. Le calendrier sera le suivant:

– 10/11 avril : Le Mans (72), 6 heures en semi-nocturne
– 15/16 mai : Anneville-Ambourville (76), 6 heures en semi-nocturne
– 7/8 novembre : Angerville (91), 2 x 3 heures

La période creuse de juin à octobre permettra aux équipes de préparer leur participation aux 24 Heures du Mans, qui ne compteront pas pour le Championnat de France. On note également que les motorisations OK et OK-Junior ne feront plus partie du paysage de l’Endurance.

4 titres seront décernés, dans les catégories suivantes:

– Élite : pour les pilotes à partir de 14 ans (âge atteint durant l’année civile), matériel de la catégorie Senior ou issu des coupes de marque agréées FFSA 2020 à moteur 125cc 2 temps sans boîte de vitesses (Rotax Max par exemple).

– Espoir : pour les pilotes à partir de 12 ans (âge atteint durant l’année civile), matériel de la catégorie Nationale ou issu des coupes de marque agréées FFSA 2020 à moteur 125cc 2 temps sans boîte de vitesses (X30 Junior, KFS 100).

– Cadet : pour les pilotes de 10 à 13 ans (âges atteint durant l’année civile), matériel de la catégorie Cadet

– Minime : pour les pilotes de 7 à 11 ans (âges atteint durant l’année civile), matériel de la catégorie Minime

Les catégories Elite et Espoir rouleront ensemble dans des épreuves de 6 Heures. Une autre course aura lieu en Minime-Cadet, catégories pour lesquelles quelques aménagements ont été effectués pour donner plus de chances à toutes les équipes: un temps de passage minimal dans les stands est instauré, le nombre de changements de pilotes passe de 3 à 5 et le temps maximal de conduite par relais passe de 25 mn à 20 mn.

Pour les catégories Élite et Espoir, le nombre de relais n’est plus comptabilisé, mais un temps de roulage maximal de 40 mn par relais est instauré.

Côté communication, le Championnat de France d’Endurance bénéficiera dorénavant de la même couverture médiatique que les autres Championnats de France Karting. En plus de la dotation pour les Champions de France en fin de saison, une dotation de pneus sera effectuée de la manière suivante à l’issue de chaque épreuve: 1 train de pneus pour les 4 premiers de la catégorie Élite, 1 train de pneus pour le vainqueur de la catégorie Espoir, 1 train de pneus tiré au sort parmi les autres concurrents.

________________________________________________________________________________

PAVE-KART-RUNNER-Janvier-2019PAVE-IAME-FRANCE-Janvier-2019

Endurance: Champion, K50-Kartmag conclut par une victoire

Endurance: Champion, K50-Kartmag conclut par une victoire

L’équipe aux couleurs de votre magazine a renoué avec le titre de Champion de France d’Endurance. La formation managée par Thierry Hardouin et emmenée par Kilian Belhaire, Gwenaël Loison et Tom Uzan a terminé sa campagne 2019 avec panache en marquant encore le maximum de points après 3 heures de course le samedi sur le sec, puis en gagnant à nouveau le dimanche sur le circuit d’Angerville, cette fois fois sous la pluie.

Podium général

Podium général

Sur le dernier podium de la saison, on retrouvait en deuxième position le Team 93-Ile de France d’Alain Duval et Serge Rivière. En plus d’avoir terminé dans le même tour que les vainqueurs avec leur Rotax, les deux compères remporte la catégorie GP2 et se retrouve même vice Champion de France ! WinTec-Kartagène (William Bertrand, Lucas Walkre et Erwann Letellier) a complété le podium du jour.

L’autre bonne affaire du meeting est pour le Circuit de l’Europe 76 (Eric Le Moine, Fabien Mihoub et Franck Chateauneuf). 4e à l’issue des 2 x 3 Heures de l’Armistice, le team normand a inscrit suffisamment de points pour s’assurer la victoire à la Coupe de France d’Endurance GP2 devant le Team 93-Ile de France et Bordeaux-Malevaut Sport, absent à Angerville.

Victoire et titre pour le club K50 aux couleurs Kartmag

Victoire et titre pour le club K50 aux couleurs Kartmag

La 5e place est revenue au team Kart 42-St Etienne (Cyrille Fillon, Jérôme Devaux, Pierre Sueur et Didier Devaux) devant les étudiants de l’Ecole Nationale d’Ingénieurs ENIM à Metz, présents suite à leur victoire au Championnat de France Universitaire FFSA. Alexandre Leys, Luc Walter et Alexis Zourray ont fait mieux que se défendre malgré leur inexpérience et les conditions difficiles.

Deux équipes engagées en Endurance Junior étaient présentes. Andy Noah et William Nicouleau (WinTec) se sont classés 8e et 1er de leur groupe devant Pierre Garat et Alexandre Hervé (Harfang Karting-Matec). Le team Ciret-Malesherbes s’est intercalé entre ces équipes de jeunes, permettant à Claude et Florent Ciret (père et fils) de remporter le Challenge de l’Armistice, qui récompense les pilotes du même club, à savoir l’ASK Angerville.

C’était aussi la dernière épreuve pour KMO en tant que promoteur de l’endurance. A la FFSA de reprendre le flambeau…

Découvrez les résultats… ChronosAprès 3HGénéral

Podium GP2 avec la victoire pour Team 93-Ile de France devant Circuit de l'Europe 76, vainqueur de la Coupe de France 2019, et le team Kart 42-Saint Etienne. En bas à gauche, les vainqueurs en Junior (Noah-

Podium GP2 avec la victoire pour Team 93-Ile de France devant Circuit de l’Europe 76, vainqueur de la Coupe de France 2019, et le team Kart 42-Saint Etienne. En bas à gauche, les vainqueurs en Junior (Nicouleau-Noah)

_________________________________________________________________________________

pave-kartmag-km202-kiosque

Victoire en GP2 à Angerville pour Team 93-

Victoire en GP2 à Angerville pour Team 93-Ile de France

Angerville: Résultats Endurance (1/2) et cumul des manches

Angerville: Résultats Endurance (1/2) et cumul des manches

L’équipe K 50-Kartmag s’est assuré le titre de Champion de France d’Endurance 2019 en terminant en tête de la 1ère partie des 2 x 3 Heures d’Angerville. Le trio composé de Kilian Belhaire, Gwenael Loison et Tom Uzan a devancé le team Circuit de l’Europe 76 (Eric Le Moine, Fabien Mihoub et Franck Chateauneuf), vainqueur en GP2, et Team 93-Ile de France (Alain Duval et Serge Rivière), 2e en GP2.

Cliquez sur l'image pour suivre le lien

Du côté des courses sprints, les manches ont pris fin ce samedi soir. Voici les classements cumulés (Cadet à venir).

MinimeCadet – NationaleSeniorMaster-GentlemanKZ

Endurance Course 1 (3h)

_________________________________________________________________________________

Pub Him Racing Kartpave-a3pi-mars-2017

Nouveau titre pour l’ASK Val de Loire, récompensée de ses efforts

Nouveau titre pour l’ASK Val de Loire, récompensée de ses efforts

En 2019, le club du Val de Loire a soutenu financièrement les efforts de plusieurs de ses licenciés inscrits dans le premier championnat de France d’Endurance Minime (7 à 11 ans) et Cadet (10 à 13 ans). L’originalité de cette compétition était son format “à l’américaine”. Chaque pilote disposait de son propre kart, avec le transpondeur du chronométrage servant de témoin, en passant d’un châssis à l’autre au gré des relais.

Le titre pour le duo Delaunay-Dreux en Endurance Minime !

Le titre pour le duo Delaunay-Dreux en Endurance Minime !

A l’issue de la dernière épreuve de 4 x 24 Minutes disputée au Mans en lever de rideau des 24 Heures Karting, Nino Delaunay et Thomas Dreux ont été sacrés Champion de France Minime d’Endurance. Nino disputait pourtant sa première saison en compétition ! Quant à Thomas, il a été détecté par la Ligue du Centre fin 2016 avec, déjà, l’aide de son club !

Ce duo a remporté trois des quatre courses, dont la dernière, la plus disputée. A ce brillant résultat pour l’ASK Val de Loire est venue s’ajouter la performance en Cadet d’Eliott Couche-Guillou et de Lucas Delaunay, le frère de Nino. Eliott et Lucas sont montés sur la troisième marche du podium des deux dernières courses, pour se classer également 3e au championnat de France.

Podium final en Cadet

Podium final en Cadet

A l’initiative de ce projet, Nadège Brion peut se montrer fière du dénouement final. “Outre le classement final, l’objectif était aussi de former des binômes, ce dont ils n’ont pas l’habitude quand ils courent en individuel. Ils ont joué le jeu, les parents se sont mobilisés, se sont occupé du panneautage, de la gestion des relais et la course d’équipe a pris le dessus. Même pour les repas, on a organisé de grandes tablées et des pique-niques vraiment sympas. Et quand j’entends les petits me demander quand ils pourront faire les 24 Heures, ça me touche et je suis ravie de ce que ce championnat a suscité. Je remercie le Conseil Départemental d’Indre-et Loire et nos nombreux partenaires privés qui ont rendu possible la mise en place de cette “filière endurance”, de la base au plus haut niveau !”

Reste à souhaiter que cette initiative puisse donner des idées à d’autres clubs.

Le week-end du Mans, l’ASK Val de Loire est allée au bout de l’aventure aux 24 Heures du Mans Karting, la plus belle épreuve de longue haleine ouverte au matériel compétition 2 temps. Engagé en Groupe 2 avec des moteurs Rotax fournis par PKS, le Team Val de Loire a certes dû faire face à une litanie de problèmes techniques. Le staff ainsi que les pilotes Lucas Brion, Antoine Cousin, Maxime Léger, Andrew Mothe et Louis Puel ont tout donné pour terminer 17e du classement général et 13e de leur catégorie.

Rappelons que l’ASK Val de Loire a remporté un autre titre de Champion de France en 2019, grâce à Maxime Leger en Handikart.

Avec communiqué Future Racing. Photos Ludo Voisin et Future Racing

L'ASK Val de Loire a également animé les 24 Heures Karting

L’ASK Val de Loire a également animé les 24 Heures Karting

_________________________________________________________________________________

WK_KartMag_197.inddpave-gtr-jan-2017Nouveau titre pour l ASK Val de Loire recompensee de ses efforts-4