Internationales

Euro Sarno FIA Karting: Dur-dur pour les Français !

Euro Sarno FIA Karting: Dur-dur pour les Français !

Sous la chaleur du circuit de Sarno, les Français ont vécu un week-end bien difficile lors de la 2e épreuve des Championnats d’Europe OK et OK-Junior. Pourtant, des pilotes comme Evan Giltaire chez les jeunes ou Marcus Amand chez les espoirs avaient la performance pour viser de bons résultats. Mais il est vrai que beaucoup de pilotes ont montré de la nervosité, avec peut-être des excès de pression ou de précipitation, si bien que les incidents de course ont été très nombreux.

Parti en tête, le Britannique Taylor Barnard remporte la finale OK

Parti en tête, le Britannique Taylor Barnard remporte la finale OK

Dans ce contexte, mieux valait avoir réussi un bon chrono le vendredi et partir aux avant-postes pour passer au travers les embûches ! Marcus Amand (KR-IAME) en sait quelque chose, lui qui a été pris dans un violent accrochage au départ de sa dernière manche. Relevé avec une blessure au doigt et quelques contusions, il devait déclarer forfait pour la suite de la compétition en OK. Son meilleur tour dans une manche montre qu’un bon résultat était envisageable. Si Lola Lovinfosse (Tony Kart-Vortex) n’a pu se qualifier malgré sa combativité, Marlon Hernandez (KR-IAME) a montré de belles choses (6e dans une manche) et a fini par remonter de la 32e à la 24e place en finale.

En OK-Junior, Evan Giltaire (Sodi-TM) a réalisé le 10e chrono, mais chutait dès la première manche. Il terminait aussi 6e, 5e et 3e, ainsi que 14e suite à quelques bousculades dans le peloton. Parti 19e en finale juste derrière le Luxembourgeois Maxime Furon-Castelain (Exprit-TM), Evan était encore chahuté dans des groupes très animés et se contentait de la 25e place. Quant à Maxime, il pointait 17e avant de renoncer suite à un ultime accrochage dans le dernier tour.

En terminant 3e d’une manche, Macéo Capietto (KR-IAME) a prouvé qu’il était capable de bien faire, mais trop d’incidents ont perturbé sa course et l’ont contraint à échouer aux portes de la finale. Les trois pilotes français du team VDK Racing (KR-IAME), Maxens Verbrugge (5e d’une manche), Antonio Leite et Augustin Bernier ont poursuivi leur apprentissage de l’OK-Junior, tandis qu’Arthur Rogeon (Exprit-Vortex) n’a pas été épargné par les ennuis.

Evan Giltaire, finaliste malheureux en OK-Junior

Evan Giltaire, finaliste malheureux en OK-Junior

Retour sur les finales…

Auteur de la pole position lors des essais qualificatifs, le Britannique Taylor Barnard (KR-IAME) a également remporté ses quatre manches qualificatives. Dès le début de la Finale, Barnard devançait son compatriote Joe Turney (Tony Kart-Vortex) et le Finlandais Juho Valtanen (KR-IAME), mais l’Italien Andrea Kimi Antonelli (KR-IAME) revenait très fort. Barnard avait eu le temps de se ménager une avance de presque deux secondes, quand Antonelli atteignait la deuxième position au 7e tour. La chasse était lancée. Barnard maintenait un rythme très élevé et Antonelli devait se rendre à l’évidence, la victoire allait être très difficile à atteindre. Si Barnard perdait de la performance, cela ne l’empêchait pas de s’imposer.

“Je dois avouer que mon moteur montrait quelques signes de fatigue dans les derniers tours et je n’ai pas cessé d’ouvrir les vis du carburateur de peur qu’il casse. C’est avec soulagement que j’ai franchi la ligne d’arrivée”, déclarait le pilote de la Rosberg Racing Academy. Turney terminait 3e devant le Russe Nikita Bedrin (Tony Kart-Vortex), tandis que le Brésilien Rafael Camara (Exprit-TM) réussissait à regagner 10 places au 5e rang.

Marlon Hernandez, seul Français en finale OK

Marlon Hernandez, seul Français en finale OK

Le Championnat OK se jouera le 13 septembre à Wackersdorf entre Barnard et Antonelli.

Impérial dans les manches de qualification, l’Américain Ugo Ugochukwu (KR-IAME) conservait l’avantage au départ de la finale et se détachait progressivement du Finlandais Tuukka Taponen (Tony Kart-Vortex). Retardé au départ, le Britannique Maxwell Dodds (Parolin-TM) faisait le maximum pour revenir, mais c’est le Britannique Arvid Lindblad (KR-IAME) qui progressait le plus pour rejoindre le peloton de chasse.

Son compatriote Freddie Slater (Kosmic-Vortex) venait se mêler à cette magnifique bagarre pour le podium, loin derrière Ugochukwu, facile vainqueur. Finalement, Slater s’emparait sur le fil de la 2e position face à Lindblad, laissant Taponen au pied du podium mais quand même 2e du championnat provisoire derrière Ugochukwu. Le Polonais Karol Paciewicz (Tony Kart-Vortex) se hissait de la 15e à la 5e place.

Découvrez les résultats…

OK: FinaleRésultats complets avec Championnat provisoire

OK-Junior: FinaleRésultats complets avec Championnat provisoire

Photos Joël Gaboriaud

Victoire de l'Américain Ugo Ugochukwu en OK-Junior

Victoire de l’Américain Ugo Ugochukwu en OK-Junior

________________________________________________________________________________

PAVE_PUB_FEED_RACING_FEV-2020PAVE PKI-Aout-2018

Sarno CIK-FIA, IAME Benelux et NSK: Suivez les lives avec uKart

Sarno CIK-FIA, IAME Benelux et NSK: Suivez les lives avec uKart

Le week-end des 22 et 23 août sera chargé avec plusieurs compétitions importantes en France et chez nos voisins italiens ou belges. Outre les Championnats d’Europe OK et Ok-Junior à Sarno (toutes les infos à découvrir à ce lien), la IAME Series Benelux repart pour une nouvelle saison à Genk, tandis que la NSK démarre sa série à Angerville. Ces trois épreuves seront à suivre en live avec uKart, qui donnera également les résultats intermédiaires…

Sarno CIK-FIA-IAME Benelux-NSK-Suivez les lives avec uKartSarno… LiveInfos et live streamingIntermédiaire

Genk… LiveRésultats et engagésIntermédiaire

Angerville… LiveRésultats et engagésIntermédiaire

A noter que l’application uKart est désormais disponible sur Apple Store, comme elle l’est depuis 2019 sur Android. Rendez-vous donc sur votre smartphone.

________________________________________________________________________________

OKS-2013Pave-Kartland-dec-2015

Sarno CIK-FIA: Suivez le live et découvrez les infos

Sarno CIK-FIA: Suivez le live et découvrez les infos

La deuxième des trois épreuves des Championnats d’Europe FIA Karting 2020 en OK et OK-Junior a lieu à Sarno en Italie ces 21, 22 et 23 août. Comme à Zuera, le soleil et des températures élevées seront au rendez-vous dans la région de Naples, au pied du Vesuve. Le spectacle s’annonce au rendez-vous sur ce magnifique circuit. Voici les liens pour tout savoir…

Sarno CIK-FIA-IAME Benelux-NSK-Suivez les lives avec uKartLive timing

Live streaming samedi – Live streaming dimanche

Résultats au fil du meeting… OKOK-Junior

Engagés (180)… OKOK-Junior

Engagés présents (122 )… OKOK-Junior

Horaires

Suivez les résultats intermédiaires avec Ukart.io à ce lien

________________________________________________________________________________

revaltecpave-jpm-editions-tome-4-juillet-2018

FIA Karting KZ, KZ2 et Académie: Retour sur l’Euro à Adria

FIA Karting KZ, KZ2 et Académie: Retour sur l’Euro à Adria

Après le OK et le OK-Junior, le Championnat d’Europe est lancé pour les catégories KZ et KZ2, ainsi que pour le Trophée Académie. A cette occasion, le circuit d’Adria a fait son retour dans le giron des épreuves FIA Karting, 4 ans après sa dernière organisation avec la fédération internationale. La chaleur est restée omniprésente durant tout le meeting, mettant les pilotes et les machines à rude épreuve…

L'affrontement en KZ entre Simo Puhakka (à g.) et Alessandro Irlando va commencer...

L’affrontement en KZ entre Simo Puhakka (à g.) et Alessandro Irlando va commencer…

En KZ, Alessandro Irlando (Birel ART-TM) montrait sa détermination en gagnant la troisième et dernière manche qualificative du dimanche matin, mais le Finlandais Simo Puhakka restait en tête du classement. Bien qu’installé en pole position, le Finlandais allait subir la loi de deux Italiens au départ de la Finale. Irlando prenait tout de suite les commandes, suivi par Matteo Vigano (Birel ART-TM).

Les trois hommes n’allait plus se quitter pendant 22 des 24 tours de la Course. L’arrivée s’annonçait très disputée quand Vigano était victime d’un serrage à moins de deux tours du but. Puhakka peinait à l’éviter, mais réussissait à prendre la 2e place, non loin du grand vainqueur Irlando. Auteur du meilleur tour, l’Italien Riccardo Longhi (Birel ART-TM) complétait le podium, tandis que le Néerlandais Marijn Kremers (Ricciardo Kart-TM) se classait 4e devant l’Italien Fabian Federer (Maranello-TM), remonté de la 11e place.

Pénalisé par une manche ratée, Adrien Renaudin (Sodi-TM) n’a pas ménagé ses efforts pour revenir 7e. Jérémy Iglesias (Formula K-TM) visait un top-10, avant de perdre de précieuses places dès le premier tour et de se contenter de la 13e position.

En KZ2, le Suédois Viktor Gustavsson (Birel ART-TM) commençait la journée de dimanche de la plus belle manière en remportant ses deux manches qualificatives, ce qui lui assurait la pole position pour la finale devant l’Italien Simone Cunati (Birel ART-TM), l’Italien Giuseppe Palomba (Birel ART-TM) et le Finlandais Paavo Tonteri (Tony Kart-Vortex). La finale allait confirmer la même hiérarchie.

Gustavsson était bien le plus rapide et il s’imposait sous les couleurs du team Leclerc by Lennox Racing avec une avance conséquente de plus de six secondes et le meilleur tour en course. L’écart entre Cunati, Palomba et Tonteri se réduisait en vue de l’arrivée, mais les positions restaient inchangées sur la ligne. Auteur d’un magnifique sans-faute tout au long du meeting, Tom Leuillet (Praga-TM) complétait le top-5 avec brio. Auteur de la pole position le vendredi, l’Italien Danilo Albanese (KR-IAME) se présentait en retard à la porte de la prégrille et n’a pu prendre le départ: un sacré coup de théâtre.

Viktor Gustavsson, 1er en KZ2

Viktor Gustavsson, 1er en KZ2

Encore auteur d’une course solide, Hubert Petit (Sodi-TM) s’est classé 9e, en partant 20e ! Initialement, Arthur Carbonnel (Sodi-TM) a terminé en 8e position sous le damier, après une magnifique prestation. A l’arrivée, ce fut un coup dur, avec une pénalité de 5 secondes au sonomètre (seul un autre pilote a été pénalisé pour ce problème durant le meeting). Arthur sauvait la 13e place. Un incident de course repoussait Jean Nomblot (Sodi-TM) à la 27e place.

Au Trophée Académie, l’Américain Connor Zilisch avait commencé à faire la différence lors de sa dernière manche qualificative dimanche matin. Il décrochait en effet une victoire qui lui valait de prendre la tête du classement et de partager la 1re ligne de la finale avec le Luxembourgeois Maxime Furon Castelain. Si celui-ci redescendait en 5e position peu après le départ, Zilisch effectuait une belle démonstration jusqu’à la ligne d’arrivée qu’il franchissait en grand vainqueur avec une avance de plus de quatre secondes et le meilleur tour.

Le kart vainqueur de Connor Zilisch à l'Académie

Le kart vainqueur de Connor Zilisch à l’Académie

La lutte était acharnée derrière lui. Furon Castelain parvenait à remonter en 2e position devant le Danois Jonathan Weywadt. Le Français Macéo Capietto s’est battu aux avant-postes à Adria: 6e des chronos, 2e, 2e et 5e des manches (5e au cumul) et 4e en finale après de rudes duels dans le peloton de chasse. C’est assurément prometteur pour la suite de la compétition.

Découvrez les résultats des finales KZ, KZ2 et Académie et les classements complets avec le classement provisoire du championnat en KZ, KZ2 et Académie.

Avec communiqué et photos FIA Karting / KSP Reportages

Maxime Furon Castelain, 2e de la finale en Académie

Maxime Furon Castelain, 2e de la finale en Académie

________________________________________________________________________________

Pave-CEDRIC SPORT MOTORS-Dec-2019pave-cpb-sport-fev-2018

DKM 1/4: 1 victoire partout pour Federer et Pex à Kerpen

DKM 1/4: 1 victoire partout pour Federer et Pex à Kerpen

Le OK et le OK-Junior de la CIK-FIA se font rares dans les championnats nationaux, mais le DKM allemand continue de les accueillir. Malgré la situation difficile due à la crise sanitaire, la première épreuve organisée les 8 et 9 août à Kerpen a réussi à proposer un effectif plutôt intéressant de 26 pilotes en OK et de 36 en OK-Junior. Avec les 42 KZ2 (13 en division 1 et 29 en division 2), les organisateurs ont donc comptabilisé 104 pilotes au total.

Malgré le nombre d'engagés en baisse en KZ2 (1ère division), le spectacle était au rendez-vous à Kerpen

Malgré le nombre d’engagés en baisse en KZ2 (1ère division), le spectacle était au rendez-vous à Kerpen

En KZ2, la course s’est jouée entre Fabian Federer (Maranello-TM) et Jorrit Pex (KR-IAME), sachant que la stratégie a eu son importance avec les deux trains de pneus en gestion libre. Ainsi, certains ont passé leur 2e train dès la Finale 1, Federer a choisi de les garder pour la Finale 2, tandis que Pex a utilisé 2 pneus neufs en Finale 1 et deux autres en Finale 2.

Federer a réalisé la pole, avant de chuter dans une manches, laissant Pex partir en pole pour la Finale 1, qu’il finissait par remporter devant Jean Luyet (CRG-TM), Valentino Fritsch (Birel ART-TM), Stan Pex (KR-TM) et David Trefilov (Maranello-TM). Contraint à l’abandon, Federer profitait de ses pneus neufs pour remonter de la 12e à la 1ère place en Finale 2. Désormais papa d’une petite Emma, Jorrit Pex sauvait la 2e place devant Alexander Schmitz (Birel Art-TM), Luyet et Fritsch. Cette fois, c’est Stan Pex qui a dû renoncer, tout comme Trefilov.

Même s’il a déjà débuté cette saison en F4, le Néerlandais Kas Haverkort (Tony Kart-TM) était à Kerpen en OK et n’a pas fait de la figuration au sein du team SFR Motorsport. Contraint à l’abandon dans une manche, il est remonté 2e de la Finale 1 derrière Daniel Gregor (Kosmic-Vortex). Il s’imposait ensuite en Finale 2.

En OK-Junior, Kris Haanen (Tony Kart-TM) faisait lui aussi briller les couleurs du team SFR Motorsport en remportant les deux courses. Enfin, c’est Julian Müller (Mach1-TM) qui remportait le KZ2 division 2.

Les 28-29-30 août, la 2e des quatre épreuves aura de nouveau lieu à Kerpen, mais dans le sens contraire, alors que le tout nouveau circuit de Mülsen était censé accueillir le Championnat d’Allemagne en guise de répétition avant la manche du Championnat d’Europe FIA Karting prévue en 2021 dans les catégories KZ et KZ2 (+ Académie). Sur leur page Facebook, les organisateurs ont annoncé que le club relié au circuit avait pris la décision d’annuler. “Malgré de nombreux efforts, les responsables n’ont pas pu s’entendre sur le financement de l’événement.” Ce n’est peut-être pas très bon signe pour la FIA Karting…

Voici les résultats complets :

KZ2 1ère division

KZ2 2e division

OK

OK-Junior

________________________________________________________________________________

pave-wernert-kart-juillet-2019Of-course-02-14

Adria CIK-FIA: Suivez le live et découvrez les infos

Adria CIK-FIA: Suivez le live et découvrez les infos

Suite au Coronavirus, la FIA Karting a été contrainte en 2020 d’annuler certaines épreuves, d’en reporter d’autres, voire de modifier l’attribution des circuits. C’est ainsi que l’Adria International Raceway situé au nord-est de l’Italie, se retrouve à organiser l’ouverture des Championnats d’Europe KZ et KZ2, ainsi que du Trophée Académie.

Adria-cik-fia-suivez-le-live-et-decouvrez-les-infos-1Sur les 136 pilotes annoncés, certains ont finalement dû déclarer forfait, la plupart du temps en raison de l’impossibilité à se déplacer d’un pays à un autre. On pense notamment à plusieurs pilotes du Trophée Académie qui devaient venir d’Amérique du Sud, d’Asie ou d’Afrique par exemple. Malgré tout, le spectacle devrait être à la hauteur dans les trois catégories, dans la fournaise annoncée d’Adria, ces 14, 15 et 16 août.

Live timing

Live streaming samedi – Live streaming dimanche

Résultats au fil du meeting… KZKZ2Académie

Engagés (136)… KZKZ2Académie

Engagés présents (115)… KZKZ2Académie

Horaires

Suivez les résultats intermédiaires avec Ukart.io à ce lien

________________________________________________________________________________

revaltecpave-jpm-editions-tome-4-juillet-2018

5 top-10 pour les Français en Rotax Euro Trophy à Genk

5 top-10 pour les Français en Rotax Euro Trophy à Genk

Une dizaine de jours durant, Genk a fait les beaux jours des adeptes du Rotax. En effet, le circuit belge a accueilli successivement la première des trois épreuves de la série BNL (2 août), puis la semaine suivante l’ouverture du Rotax Euro Trophy, qui comportera à nouveau 4 épreuves cette saison. Effectuons un petit retour sur les prestations françaises…

Podium Rotax Senior

Podium Rotax Senior

Dans la série BNL, qui regroupait 127 inscrits, Rudy Champion (Sodi) a décroché une très belle 2e place en DD2 Master derrière Christophe Adams (Sodi). En Rotax Senior, Andréas Hebert s’est offert la 8e place au général. Il aura terminé 4e d’une manche, 2e du warm-up dominical et 6e à l’arrivée de la préfinale (puis 8e après une pénalité). Un peu chahuté en finale, il se retrouvait 9e, mais restait 8e du classement général cumulé.

Du 7 au 9 août, le Rotax Euro Trophy a réuni 133 pilotes, dont 12 Tricolores. Engagé en Rotax DD2 (25 inscrits), Nicolas Picot (Tony Kart) s’est illustré en terminant 3e des manches, puis 2e dans une première finale disputée en pneus pluie. Contraint de se contenter de la 8e place en finale 2, il se retrouvait 5e au cumul des deux finales.

En Rotax DD2 Master (14 pilotes), Rudy Champion (Sodi) est revenu en 3e position au cumul des manches. La forte chaleur de la semaine laissait place à un temps perturbé le dimanche et Rudy, malgré le meilleur temps du warm-up, Rudy devait se contenter des 5e et 10e places dans les deux finales, et donc de la 6e au général, juste devant le Belge Christophe Adams (Sodi). Bruno Dos Santos (Sodi) a terminé 11e du général et Jonathan Debrauwer (Sodi) 13e.

En Rotax Senior, on comptait pas moins de 52 pilotes, contre 45 la semaine précédente au BNL. Déçu de ses résultats aux chronos et dans les manches, Andréas Hebert (Tony Kart) a mis à profit les conditions pluvieuses du dimanche pour remonter. Il passait brillamment de la 29e à la 12e place en finale 1. Il était même 10e sous le damier, avant d’écoper d’une pénalité pour spoiler décroché. Il gagnait encore 3 places en finale 2 et se retrouvait 8e du général, soit meilleur français.

Deux 8e places consécutives à Genk pour Andréas Hebert en BNL et Euro Trophy

Deux 8e places consécutives à Genk pour le Français Andréas Hebert en BNL et Euro Trophy

Sorti du repêchage, Arthur Roche (Kosmic) s’est également offert une spectaculaire progression de 23 places (de 34e à 11e). Il conservait sa position en finale 2 et se classait 12e du cumul. Week-end plus difficile pour Anthony Billout (OTK), Kylian Tarnier (OTK) et Christophe Capitaine (Tony Kart).

En Rotax Junior (23 pilotes), Karel Schulz (Tony Kart) a vécu des qualifications difficiles, avant de se reprendre en finale 1 où il passait de la 22e à la 9e place. Il se maintenait 10e en finale, ce qui lui permettait de se classer 8e du général.

Chez les plus jeunes, ils étaient 9 en Micro Max et 10 en Mini Max, une catégorie dans laquelle était engagé Mathis Soubadou (Sodi). Le Français est remonté 5e en finale 1 et se classe 7e au général.

Découvrez les résultats de l’Euro Rotax… MicroMiniJuniorSeniorDD2DD2 Master

Photos Rotax Kart

________________________________________________________________________________

WK_KartMag_197.inddPAVE-2_4TEMPS-10-15

FIA Karting: 136 pilotes engagés à Adria dont 10 Français

FIA Karting: 136 pilotes engagés à Adria dont 10 Français

Si les Championnats d’Europe OK et OK-Junior ont débuté le 2 août à Zuera en Espagne, les catégories KZ, KZ2 et Academy vont débuter leur saison FIA Karting à Adria, dans le nord-est de l’Italie. Dans la catégorie reine, deux pilotes défendront les couleurs françaises, et non des moindres: Adrien Renaudin (Sodi-TM) et Jérémy Iglesias (Formula K-TM) viseront le podium dans un peloton composé de 25 pilotes, avec de nombreux ténors.

Coup dur pour Pedro Hiltbrand. Initialement engagé en OK (comme ici à Zuera) mais aussi en Espagne, l'Espagnol sera forfait à Adria suite à des douleurs costales

Coup dur pour Pedro Hiltbrand. Initialement engagé en OK (comme ici à Zuera) mais aussi en Espagne, l’Espagnol sera forfait à Adria suite à des douleurs costales

En KZ2, 65 engagés sont annoncés. Plusieurs Tricolores feront partie de l’équipe CPB Sport: Jean Nomblot (Sodi-TM), Hubert Petit (Sodi-TM), Lev Lomko (Sodi-TM), Damien Vallar (Sodi-TM) et Arthur Carbonnel (Sodi-TM). Ils seront rejoints par deux pilotes défendant les couleurs du groupe IPK: Tom Leuillet (Praga-TM) et Noam Abramczyk (Formula K-TM).

Au Trophée Academy, 5 pilotes ont déclaré forfait, faisant baisser la liste de 51 à 46 pilotes, représentant 46 nationalités. Inscrits sous la bannière de l’équipe de France, Macéo Capietto tentera de s’illustrer avec du matériel Exprit-Vortex identique pour tous.

Découvrez les horaires et les engagés: KZKZ2Academy

Photo Joël Gaboriaud

________________________________________________________________________________

pave-action-karting-kartmag-dec-2018pave-gtr-jan-2017

Un casque avec les couleurs de Fabien Pauchet pour Jean-Eric Vergne

Un casque avec les couleurs de Fabien Pauchet pour Jean-Eric Vergne

C’est un bel hommage à Fabien Pauchet que Jean-Eric Vergne a souhaité rendre à ce jeune pilote trop vite disparu à l’âge de 19 ans, le 21 septembre 2001. En effet, lors du Grand Prix de Berlin de Formule E qui a débuté aujourd’hui à Berlin, le double Champion de la catégorie portait un casque aux couleurs de Fabien Pauchet. Champion de France Minime en 1993, vice Champion de France Espoir en 1997 et héros malchanceux du Championnat d’Europe, Fabien Pauchet était un pur talent du karting.

Un casque avec les couleurs de Fabien Pauchet pour Jean-Eric Vergne-1Sa carrière a croisé la famille de Jean-Eric Vergne du RKC, dont le père Jean-Marie Vergne possédait un team de course, avec Christian Boudon comme team manager. “Il a toujours été très rapide, très impressionnant, spécialement sous la pluie,” se souvient Jean-Eric. Pour le Champion de Formule E, Fabien était un modèle et il portait déjà un casque à ses couleurs lors de ses débuts en Minime.

“Pour moi, c’est quelque chose de très personnel. Notre famille a été dévastée par sa disparition. Il méritait de faire une grande carrière.”

Un casque avec les couleurs de Fabien Pauchet pour Jean-Eric Vergne-2Passé en Rallye à la fin des années 90, il est décédé des suites d’un accident lors d’une séance de test. On se souvient notamment de ce Championnat d’Europe ICA à Genk en 1997, où il donna une magnifique réplique à Fernando Alonso. Ce dernier ayant abandonné, Pauchet aurait pu l’emporter, mais un piston cassé a eu raison de ses ambitions.

Dans son prochain numéro, Kartmag publiera un interview exclusif de Jean-Eric Vergne…

Un casque avec les couleurs de Fabien Pauchet pour Jean-Eric Vergne-3________________________________________________________________________________

Pave Broderie Tanguy jan-2017PAVE_PUB_FEED_RACING_FEV-2020

Europe / Zuera: Victoire du jeune prodige Antonelli en OK

Europe / Zuera: Victoire du jeune prodige Antonelli en OK

Invaincu durant les essais qualificatifs et tout au long de ses quatre manches de qualification, le Britannique Taylor Barnard (KR-IAME) espérait poursuivre sa domination en finale. Mais dès le premier tour, le pilote aux couleurs du Team Rosberg Racing Academy se faisait surprendre par le jeune et déterminé Russe Nikita Bedrin (Tony Kart-Vortex). Les dépassements allaient alors s’enchaîner avec beaucoup d’intensité, finalement à l’avantage de l’Italien Kimi Antonelli (KR-IAME), qui parvenait à doubler Barnard puis Bedrin en l’espace de deux tours.

Antonelli (au centre), encadré de Ugochukwu (à g.) et Bedrin

Antonelli (au centre), encadré de Ugochukwu (à g.) et Bedrin

“Même si je n’ai pas gagné autant de manches de qualification que mes adversaires, je n’étais pas inquiet quant à mes possibilités de gagner,” avouait l’un des Pilotes les plus prometteurs de sa génération. “Avec mon équipe technique, nous avons travaillé pour être rapides sur toute la durée de la finale et cela a fonctionné comme nous le souhaitions. J’ai aussi réalisé le meilleur tour en course, cela est venu confirmer notre niveau de performance.” Une fois passé à son tour devant Bedrin, Barnard a continué d’attaquer jusqu’au bout, sans pouvoir réduire le petit écart de 4 dixièmes pris par son rival.

Départ de la finale

Départ de la finale

Le duel pour la 4e place fut l’objet d’une passe d’armes intense entre plusieurs pilotes, qui ont fini roues dans roues sous le drapeau à damier. Le Britannique Joe Turney (Tony Kart-Vortex) achevait à cette position sa progression de 8 places, devançant le Néerlandais Laurens Van Hoepen (Birel ART-TM) et son équipier britannique Oliver Gray.

Champion d’Europe de la catégorie en 2018, l’Allemand Hannes Janker (KR-IAME) est revenu à son meilleur niveau. Parti en première ligne, il a toutefois rétrogradé au cours de la finale pour finir 7e devant Enzo Trulli (KR-IAME). Auteur de sa meilleure prestation à ce niveau, l’Espagnole Maya Weug (Birel ART-TM) se classe 9e, la plus belle remontée de la finale (+24 places) revenant au Brésilien Rafael Chaves Camara (Exprit-TM).

Arrivée serrée pour la 5e place, favorable à Van Hoepen.

Arrivée serrée pour la 5e place, favorable à Van Hoepen.

Déception en revanche pour le seul Français qualifié en finale: Marcus Amand (KR-IAME). Plutôt rapide durant les manches, il renonçait d’entrée en finale.

Découvrez les résultats… ChronosManchesFinaleChampionnat

Avec communiqué FIA Karting – Photos Joël Gaboriaud

Retour en 4e position pour Turney

Retour en 4e position pour Turney

________________________________________________________________________________

OKS-2013Of-course-02-14

Marcus Amand

Marcus Amand

Pas toujours facile à appréhender le circuit de Zuera !

Pas toujours facile à appréhender le circuit de Zuera !