Internationales

WSK: Encore beaucoup de monde ce week-end à Lonato !

WSK: Encore beaucoup de monde ce week-end à Lonato !

Plus encore qu’à la Winter Cup, les pilotes seront présents en nombre ces 21, 22 et 23 février à la 2e épreuve de la WSK Super Master Series à Lonato. Pourtant, le South Garda Karting ne recevra “que” les Championnats d’Europe KZ et KZ2, ainsi que le Trophée Académie, mais ça n’empêchera pas les organisateurs de comptabiliser 110 pilotes (!) en 60 Mini, 97 en OK-Junior et 88 en OK !

De nouvelles bagarres attendues en KZ2 à Lonato, une semaine après la Winter Cup

De nouvelles bagarres attendues en KZ2 à Lonato, une semaine après la Winter Cup

Bien sûr, avec 77 partants, le KZ2 s’annonce aussi très intense, d’autant que les pilotes utiliseront des pneumatiques Vega, comme cette saison en FIA Karting.

Au total, ils seront donc 372 concurrents attendus, dont pas moins de 26 Français (liste ci-dessous). Parmi eux, on note l’arrivée en KZ2 international de Noam Abramczyk ou Mattéo Fel-Astorg. Globalement, les chances de podium existent vraiment pour les Tricolores dans toutes les catégories… A suivre…

KZ2
Paul Evrard (Tony Kart-Vortex)
Adrien Renaudin (Sodi-TM)
Jérémy Potain (Birel ART-TM)
Mickael Potain (Birel ART-TM)
Mattéo Fel-Astorg (Tony Kart-TM)
Damien Vallar (Sodi-TM)
Arthur Carbonnel (Sodi-TM)
Jean Nomblot (Sodi-TM)
Tom Leuillet (Praga-TM)
Jérémy Iglesias (Praga-TM)
Noam Abramczyk (Formula K-TM)
Thomas Landais (Sodi-TM)

OK
Lola Lovinfosse (Tony Kart-Vortex)
Florian Ricci Rousseau (KR-IAME)
Franck Chappard (KR-IAME)
Marlon Hernandez (KR-IAME)
Marcus Amand (KR-IAME)

OK-Junior
Evan Giltaire (Sodi-TM)
Maxens Verbrugge (KR-IAME)
Macéo Capietto (KR-IAME)
Arthur Rogeon (Tony Kart-Vortex)

60 Mini
Thomas Quince (Parolin-TM)
Guillaume Bouzar (Parolin-TM)
Jules Caranta (Tony Kart-Vortex)
Jimmy Helias (Tony Kart-Vortex)
Clément Outran (KR-IAME)

Découvrez les horaires et la liste des engagés

Photo Jules Benichou (Twenty-one Creation)

________________________________________________________________________________

Pave-CEDRIC SPORT MOTORS-Dec-2019pave-action-karting-kartmag-dec-2018

KZ2: Birel ART rafle encore la mise à Lonato, cette fois avec Palomba

KZ2: Birel ART rafle encore la mise à Lonato, cette fois avec Palomba

Comme au Championnat du Monde KZ disputé 5 mois avant sur ce même circuit de Lonato, les ensembles Birel ART-TM ont fait forte impression. En effet, Riccardo Longhi s’installait en pole position de la finale avec son compatriote et équipier Giuseppe Palomba à ses côtés.

Photos Jules Benichou (Twenty-one Creation)

Photo Jules Benichou (Twenty-one Creation)

Toujours impressionnant à Lonato, Longhi ne manquait pas son départ et cravachait en tête de la course pour se ménager une petite avance. Après être monté en puissance dans les manches, Jérémy Iglesias (Formula K-TM) bouclait les quatre premiers tours en 3e position, mais un troisième Birel ART-TM avait raison des ambitions du Français, en la personne d’Alessandro Irlando !

Ayant chuté dans sa dernière manche, le Finlandais Simo Puhakka (Tony Kart-Vortex) cherchait à rejoindre les avant-postes, mais se retrouvait confronté à deux ambitieux pilotes KZ2: le Français Jean Nomblot (Sodi-TM) et le Suédois Alexander Dahlberg (Energy-TM), bien décidé à montrer ce dont il est capable dans son nouveau team, qui a consacré son compatriote Emil Skaras au Championnat d’Europe 2019. Aux premières loges durant toutes les qualifications, Arthur Carbonnel (Sodi-TM) chutait hélas dans la hiérarchie après s’être fait tasser.

Avec des pilotes très proches les uns des autres en termes de chrono, les positions n’évoluaient guère durant plusieurs tours, avec “l’armée rouge” en ordre groupé: Longhi devant Palomba et Irlando.

Pas au mieux avec les Bridgestone utilisés pour cette course durant les qualifications, Adrien Renaudin (Sodi-TM) ne baissait pas les bras et doublait coup sur coup Puhakka et Dahlberg, avant de se lancer à la poursuite des hommes de tête.

Il fallait attendre le dernier tiers de course pour retrouver de l’animation. A force d’insister, Iglesias récupérait la troisième place face à Irlando. Quelques instants plus tard, Palomba délogeait Longhi du leadership. Palomba maîtrisait jusqu’au bout et s’imposait face à Longhi, une nouvelle fois passé près d’une grande victoire.

Iglesias les accompagnait sur le podium, tandis que Renaudin subtilisait in extremis la 4e place à Irlando. Il rechutait toutefois 10e (pénalité pour spoiler). Belle 5e place de Nomblot derrière ces pilotes évoluant régulièrement en KZ1. Puhakka terminait 6e devant Dahlberg et le Suisse Jean Luyet (CRG-TM).

Comme à la Super Coupe Internationale 2019, le Français Hubert Petit (Sodi-TM) s’est encore mis en valeur à de nombreuses reprises. Il terminait 9e de cette finale, devant Renaudin et le Suédois Viktor Gustafsson (Birel ART-TM), souvent vu aux avant-postes dans les manches.

Paul Evrard (Tony Kart-Vortex) se classait 16e, Carbonnel 22e (puis 30e après pénalité pour spoiler), Craig Tanic (Birel ART-TM) 28e et Paul Loussier (Sodi-TM) 32e.

Découvrez les résultats complets à ce lien…

3e place pour Jérémy Iglesias

3e place pour Jérémy Iglesias

________________________________________________________________________________

pave-cpb-sport-fev-2018revaltec

OK: Doublé Tony Kart-Vortex à la Winter Cup à Lonato

OK: Doublé Tony Kart-Vortex à la Winter Cup à Lonato

Mal placé à l’extérieur, l’Italien Kimi Antonelli (KR-IAME) faisait les frais du départ et perdait plusieurs places, pendant que son compatriote Lorenzo Travisanutto (Tony Kart-Vortex) bouclait en tête le premier tour. Bien parti, le Néerlandais Robert Haan (Energy-TM) se retrouvait sous la pression de Luigi Coluccio (Kosmic-Vortex), mais c’est au contraire lui qui mettait les bouchées doubles pour relayer Travisanutto en tête de la course.

Victoire de Turney

Victoire de Turney

Pendant ce temps, Antonelli alignait les meilleurs tours et regagnait une à une les positions perdues au départ. Travisanutto devait successivement s’incliner face au Britannique Joseph Turney (Tony Kart-Vortex), puis face à Antonelli. Parti seulement 18e, Pedro Hiltbrand (Tony Kart-Vortex) se retrouvait 6e à la mi-course après un début de course incisif et spectaculaire, comme l’Espagnol sait nous en offrir !

La montée en puissance de Turney et d’Antonelli se confirmait, avec De Haan contraint de s’incliner dans le 14e des 22 tours. Travisanutto récupérait la 3e place face à De Haan. L’intensité de cette finale retombait quelque peu l’espace de quelques minutes, avec un Turney solide leader face à Antonelli et Travisanutto.

La victoire Tony Kart se dessinait définitivement à deux tours de l’arrivée avec le dépassement d’un Travisanutto revigoré, sur Antonelli. Avec près d’une seconde d’avance, Turney pouvait souffler et se laisser couler vers l’arrivée en grand vainqueur de cette Winter Cup devant Travisanutto et Antonelli. Il n’a pas manqué grand chose à De Haan pour monter sur le podium.

L’abandon de Hiltbrand dans sa dernière manche du matin lui a finalement coûté cher, puisqu’il n’a pu rejoindre les leaders. Il a dû se satisfaire de la 5e place devant Taylor Barnard (KR-IAME), revenu de la 20e position avec le meilleur tour en poche.

Parmi les déçus du jour, citons quelques pilotes qui partaient aux avant-postes comme l’Australien James Wharton (Parolin-TM), l’Espagnol Josep-Maria Marti Sobrepera (KR-IAME) et le Brésilien Rafael Camara (Exprit-TM).

Côté Français, Lola Lovinfosse (Tony Kart-Vortex) a montré un bon niveau de performance, mais sans pouvoir accéder à la finale.

Découvrez les résultats complets à ce lien…

Photo Jules Benichou (Twenty-one Creation)

________________________________________________________________________________

PAVE-IAME-FRANCE-Janvier-2019PAVE-KART-PRO-RACING-09-14

OK-Junior: Stenshorne triomphe de Pasiewicz à Lonato

OK-Junior: Stenshorne triomphe de Pasiewicz à Lonato

La finale des Juniors fut très intense à la Winter Cup à Lonato, avec un peloton assez compact qui s’est formé peu après le départ. A la mi-course, ils étaient quasiment 7 pilotes à pouvoir croire en leurs chances de victoire. Avec le Norvégien Martinius Stenshorne (KR-IAME) parti en pole, qui se retrouvait à guerroyer avec ses rivaux, notamment Arvid Lindblad (KR-IAME) et le Polonais Karol Pasiewicz (Tony Kart-Vortex), sous les yeux de Brando Badoer (KR-IAME).

victotre de Stenshorne (à droite)

victotre de Stenshorne (à droite)

Mais le peloton finissait par se scinder en petits groupes dans le 13e des 18 tours après plusieurs attaques successives. Pasiewicz en profitait pour prendre le large avec Stenshorne à ses trousses.

Protégé de Robert Kubica, le Polonais Tymoteusz Kucharczyk (RK-TM) manoeuvrait parfaitement pour prendre la 3e place en vue de l’arrivée.

Mais nous n’étions pas au bout de nos surprises. Finalement, Stenshorne et ses couleurs de la Rosberg Racing Academy récupéraient la victoire à deux tours de l’arrivée face à Pasiewicz, tandis que la dernière marche du podium se jouait dans les ultimes virages.

Kucharczyk se faisait piéger et Badoer émergeait en 3e place devant Freddie Slater (Kosmic-Vortex), Lindblad et Kucharczyk. Deux pilotes de Singapour arrivaient ensuite: Akshay Bohra et Christian Ho, tous deux sur KR-IAME. Bien parti, le Jamaïcain Alex Powell (Energy-TM) et Ugo Ugochukwu (Kosmic-Vortex) ont dû déchanter par la suite et abandonner.

Un ultime rebondissement survenait après le podium, avec les 3 secondes de pénalité infligée à Badoer (manoeuvre anti-sportive), permettant à Lindblad de prendre la 3e place.

Côté Français, Evan Giltaire (Sodi-TM) a pris un bon départ, avant de se satisfaire de la 17e place.Il aura toutefois réussi à terminer 4e puis 3e de ses deux premières manches. Pris dans des bousculades, Maceo Capietto (KR-IAME) n’a pu que conserver sa 26e place du départ.

Auteur d’un début de meeting plutôt prometteur, Arthur Rogeon (Tony Kart-Vortex) a vécu un dimanche matin assez noir et a échoué de peu aux portes de la finale. Parmi les non-qualifiés, on retrouvait aussi le Luxembourgeois Maxime Furon-Castelain (Exprit-TM) et Elliott Vayron (Parolin-TM).

Découvrez les résultats complets à ce lien…

Photos Jules Benichou (Twenty-one Creation)

Twenty-One Creation

Finalement, Brando Badoer (à droite) a perdu sa 3e place sur tapis vert (spoiler)

________________________________________________________________________________

PAVE_PUB_FEED_RACING_FEV-2020Pave-Solokart-Decembre-2019

Mini Rok: Rashid Al Dhaheri a eu plus d’Energy que ses rivaux russes !

Mini Rok: Rashid Al Dhaheri a eu plus d’Energy que ses rivaux russes !

Le jeune Emirati est décidément l’un des grands espoirs du Mini actuel. Rashid Al Dhaheri (Parolin) n’en finit plus de se battre pour la victoire à chacune de ses sorties. Une fois de plus, il n’a toutefois pas eu la partie facile dans cette 25e Winter Cup face à une concurrence toujours relevée et souvent emmenée par des pilotes russes, aux couleurs Energy Corse à cette occasion.

Twenty-One CreationA Lonato, c’est d’abord German Foteev qui a suivi Al Dhaheri comme son ombre durant une grande partie de la course. Façon “Long Circuit”, Foteev a poussé son rival sans tenter de le doubler en cherchant à garder de l’avance sur le peloton de chasse. Mais cela n’a pas suffi. C’est le Polonais Jan Przyrowski (Parolin) qui opérait la jonction, bien vite rattrapé aussi par Dmitry Matveev (Energy Corse). Ce dernier avait réussi la pole position le vendredi, avant de chuter dans une manche et d’avoir dû s’élancer en 14e position.

Lors de la bagarre finale, Rashid Al Dhaheri tenait bon et s’imposait avec brio face à Matveev qui aura gagné 13 places depuis le départ. Foteev sauvait sa place sur le podium. La fin de course fut un peu tumultueuse pour Przyrowski qui chutait 5e derrière son compatriote Maciej Gladysz (Parolin).

Le Français Thomas Quince (Parolin) a poursuivi son apprentissage et a longtemps cru en ses chances de se qualifier pour la finale avant un dimanche matin un peu compliqué.

Découvrez les résultats complets à ce lien…

Photos Jules Benichou (Twenty-one Creation)

________________________________________________________________________________

Pave-Kartland-dec-2015pave-alpha-karting-ak-parts-juin-2018

Dans l’ambiance de la Winter Cup 2020 à Lonato

Dans l’ambiance de la Winter Cup 2020 à Lonato

Le team Energy Corse s’est offert pas moins de trois pole-positions sur quatre vendredi à Lonato, avec le Russe Kirill Small en OK, le Jamaïcain Alex Powell en OK-Junior et le Russe Dmitry Matveev en 60 Mini. A domicile, l’équipe officielle Tony Kart-Vortex a réussi à placer son expérimenté Finlandais Simon Puhakka à la première place en KZ2.

Avec en arrière plan les Alpes enneigées, le circuit de Lonato a vu le Finlandais Simo Puhakka signer la pole position avec son Tony Kart-Vortex.

Avec en arrière plan les Alpes enneigées, le circuit de Lonato a vu le Finlandais Simo Puhakka signer la pole position avec son Tony Kart-Vortex.

La course bat son plein, sous le soleil de l’Italie du nord, compensé par une légère fraîcheur de saison.

Découvrez les résultats des essais chronos… KZ2OKOK Junior60 Mini

Photos Jules Benichou (Twenty-one Creation)

Le phénomène de glisse avec le seul freinage sur les roues arrière, cela devait manquer à Francesco Celenta, puisque l’Italien de chez Praga a cette fois délaissé son KZ pour un OK.

Le phénomène de glisse avec le seul freinage sur les roues arrière, cela devait manquer à Francesco Celenta, puisque l’Italien de chez Praga a cette fois délaissé son KZ pour un OK.

________________________________________________________________________________

pave-cpb-sport-fev-2018Pave-Fev-2020-2G-Racing-EOS

A quoi pense Evan Giltaire?

A quoi pense Evan Giltaire?

Giuseppe Palomba, de plus en plus à l’aise avec son Birel ART, a décroché le 2e temps en KZ2.

Giuseppe Palomba, de plus en plus à l’aise avec son Birel ART, a décroché le 2e temps en KZ2.

S’il utilise toujours du matériel du groupe OTK, Paul Evrard a changé de couleurs, passant du magenta-bleu de Kosmic au vert-blanc de Tony Kart.

S’il utilise toujours du matériel du groupe OTK, Paul Evrard a changé de couleurs, passant du magenta-bleu de Kosmic au vert-blanc de Tony Kart.

Heureux de retrouver des moteurs TM, comme en 2017 lorsqu’il l’avait emporté, Jérémy Iglesias vise une nouvelle victoire à la Winter Cup avec son Formula K.

Heureux de retrouver des moteurs TM, comme en 2017 lorsqu’il l’avait emporté, Jérémy Iglesias vise une nouvelle victoire à la Winter Cup avec son Formula K.

Ici Taylor Barnard (275) roule ! Car aux chronos, il n’a pas démarré. Bilan, un départ en dernière ligne à chacune de ses manches…

Ici Taylor Barnard (275) roule ! Car aux chronos, il n’a pas démarré. Bilan, un départ en dernière ligne à chacune de ses manches…

Un beau challenge pour Arthur Rogeon en OK-Junior.

Un beau challenge pour Arthur Rogeon en OK-Junior.

“Alors, quel chrono j’ai fait?”… “46”699 ! 18e temps sur 68: c'est mal mon cher Hubert”…

“Alors, quel chrono j’ai fait?”… “46”699 ! 18e temps sur 68: c’est mal mon cher Hubert”…

Sept espoirs de la Ferrari Academy à Lonato avec Tony Kart

Sept espoirs de la Ferrari Academy à Lonato avec Tony Kart

Après avoir récemment annoncé la poursuite de son partenariat avec la Ferrari Driver Academy, le groupe OTK était à Lonato au début du mois de février pour le premier roulage karting de la saison pour les membres de la Ferrari Driver Academy. Les ensembles Tony Kart-Vortex étaient fin prêts pour accueillir les jeunes espoirs du sport automobile.

Sept espoirs de la Ferrari Academy a Lonato avec Tony KartSur les 9 pilotes de la FDA, sept étaient au rendez-vous: le Français Giuliano Alesi, le Néo-Zélandais Marcus Armstrong, les Brésiliens Gianluca Petecof et Enzo Fittipaldi, le Britannique Callum Ilott, le Suédois Dino Beganovic et le Monégasque Arthur Leclerc. Ces deux derniers sont les nouveaux promus de l’académie italienne, tandis que Petecof et Armstrong retrouvaient le team qu’ils ont côtoyé durant leur carrière karting.

Les pilotes ont roulé tout au long de la journée sur un ensemble KZ, à la fois idéal pour le plaisir et les sensations, ainsi que pour l’entraînement physique alors que la saison s’apprête à reprendre pour ces jeunes loups.

Photo OTK Press

________________________________________________________________________________

pave-wernert-kart-juillet-2019pave-shop-racing-novembre-2018

Suivez la 25e Winter Cup à Lonato en live timing

Suivez la 25e Winter Cup à Lonato en live timing

Lancée en 1996, la classique internationale du début de saison fête cette année son 25e anniversaire. Toujours aussi prisée des pilotes, des teams et des usines, la Winter Cup (14-15-16 février) garantit toujours du spectacle sur la piste, en plus de donner une tendance sur les forces en présence de la saison.

Suivez la 25e Winter Cup a Lonato en live timingCe sera notamment l’entrée en matière des pilotes KZ. Découvrez ci-dessous les liens pour suivre l’épreuve, avec notamment la liste à jour des pilotes engagés…

Live streaming (dès vendredi 12h30)

Live timing

Résultats au fil du meeting

Engagés… KZ2OKOK JuniorMini Rok

Horaires

________________________________________________________________________________

PAVE-DRACING-Mars-2019Of-course-02-14

Statistiques Winter Cup: Tony Kart reste majoritaire à Lonato

Statistiques Winter Cup: Tony Kart reste majoritaire à Lonato

Pour son 25e anniversaire, la Winter Cup a une fois de plus passé la barre des 300 pilotes. Ils seront 303 ce week-end sur le South Garda Karting de Lonato ! Et parmi eux, pas moins de 69 châssis Tony Kart. Au total, les marques du groupe OTK comptabilisent 100 pilotes équipés de Tony Kart, Exprit, Kosmic ou FA Kart, soit un tiers du plateau !

Statistiques Winter Cup-Tony Kart reste majoritaire a Lonato-1Toutefois, KR confirme sa poussée avec 46 châssis devant Parolin (37), Birel ART (27), Energy (23) et Sodi (18). Birel ART se maintient parmi les usines très présentes à haut niveau, tandis que Parolin et Energy réalisent un beau score en Mini Rok.

Notamment grâce au succès du team CPB Sport, Sodi arrive en tête des statistiques en KZ2 avec 16 châssis (prêt d’un quart du plateau de la catégorie) juste devant Birel ART (15). Comme on pouvait s’y attendre, CRG n’apparaît que 9e au total devant Praga.

Côté moteurs, TM arrive largement en tête en KZ2: 58 pilotes contre 9 Vortex et 1 IAME. C’est beaucoup plus serré entre les 3 marques en OK et OK-Junior: 64 pilotes en Vortex, 55 en IAME et 51 en TM. A noter que Bridgestone équipera les catégories KZ2, OK et Mini Rok, mais que LeCont fait son entrée à la Winter Cup avec le OK-Junior.

Concernant les nationalités, les Italiens seront les plus nombreux (17%) devant les Russes (12%), les Allemands et les Polonais (6%), les Suédois et les Français (5%).

En attendant de vivre cette course les 14-15-16 février, voici la hiérarchie des châssis en pourcentage…

Tony Kart 23%
KR 15%
Parolin 12%
Birel ART 9%
Energy 7,5%
Sodi 6%
Exprit et Kosmic 4,5%
CRG 4%
Praga 2,5%
Maranello et TB Kart 2%
Drago Corse et FA Kart 1,5%
Formula K 1%
+
2 pilotes: Vemme Kart, Haase et Intrepid
1 pilote: Haase, Intrepid, GP Racing, Mach-1, Croc Promotions, RK, PCR, EKS et Righetti Ridolfi

________________________________________________________________________________

PUB-RK-COMPETITION-09-14MALEVAUT-SPORT

Mattéo Fel-Astorg se lance en KZ en 2020 avec Kart Management

Mattéo Fel-Astorg se lance en KZ en 2020 avec Kart Management

Formé dans les catégories Minime et Cadet, avant de participer au Championnat de France Junior de la FFSA Academy, Mattéo Fel-Astorg était engagé en Senior en 2019. Sacré Champion de Ligue d’Auvergne, le Cantalien n’a hélas pas connu la même réussite au Championnat de France ou à la Finale Internationale IAME. Membre du team Kart Management depuis la fin de saison passée, il a décidé de relever un nouveau défi en 2020 en s’engageant en KZ2 sur un Tony Kart de cette équipe managée par Ludovic Chevalier. Il utilisera des TM préparés par Cédric Goudant (Cédric Sport Motors). Il s’est récemment exprimé pour présenter son programme pour l’année à venir…

Matteo Fel-Astorg se lance en KZ en 2020 avec Kart ManagementMattéo, quel bilan tires-tu de ta saison 2019?
Elle m’a permis d’acquérir encore plus d’expérience et de démontrer que j’avais ma place parmi les meilleurs de ma catégorie. Les victoires que j’ai obtenues en X30 Senior à Varennes sur Allier et à Pers, tout près d’Aurillac où je réside, restent d’excellents souvenirs. Le titre de Champion d’Auvergne était l’un de mes objectifs et ce fut une belle satisfaction d’atteindre mon but. En revanche, je suis rentré frustré du Championnat de France. J’étais parmi les plus rapides aux essais, mais la mécanique m’a joué des tours.

Comment est venu ce changement de catégorie pour 2020?
Je pense que c’est une continuité logique dans ma carrière. J’avais besoin d’un nouveau challenge et les tests que j’ai pu effectuer en KZ ont conforté mon ambition de débuter dans cette catégorie.

Quelle équipe as-tu choisi pour ce nouveau challenge?
Avec mon entourage, on a décidé de faire confiance à Kart Management. Son team manager, Ludovic Chevalier, possède une grande expérience de la compétition et a décidé de mettre l’accent sur le KZ en 2020. J’aurai un ou deux équipiers de référence, qui vont nous permettre de travailler plus vite et plus efficacement sur le matériel. Il s’agira d’un châssis Tony Kart équipé d’un moteur TM Racing entretenu et préparé par Cédric Goudant, un des tous meilleurs motoristes actuels. Suivant les courses, je vais bénéficier de l’assistance de techniciens de valeur: Maxime Baillleul et David Chaumont.

Quel sera ton programme?
Je vais m’inscrire au Championnat Bretagne-Pays de la Loire, afin de me qualifier pour le Championnat de France prévu à Laval. Mais le gros morceau de la saison sera mon programme international avec le Championnat d’Europe et la Super Coupe Internationale qui aura lieu cette année en France, sur le circuit du Mans. Cela sous-entend une préparation particulière et je serai dès ces 21-22-23 février en Italie sur le réputé circuit de Lonato pour une épreuve de la série WSK Super Master. Ce sera à coup sûr une course très enrichissante en termes d’expérience. Et enfin, je vais participer à la grande classique de l’endurance, les 24 Heures du Mans Karting, avec l’équipe Kart Management bien entendu.

La motivation semble être au plus haut…
En effet ! D’autant que j’espère pouvoir annoncer une bonne surprise, qui devrait m’aider à la fois à titre personnel, mais aussi pour créer un lien encore plus fort avec mes partenaires. Je devrais pouvoir en dire plus très prochainement.

A propos de partenaires, bénéficieras-tu d’un soutien particulier?
Je suis heureux de pouvoir compter à nouveau sur le Conseil Départemental du Cantal, la société Axis et le Garage Fel. Nous travaillons actuellement pour développer de nouveaux partenariats, afin de mettre en place une dynamique autour de ma participation aux grandes épreuves internationales 2020.

________________________________________________________________________________

PAVE-MX-WORLD-FEV-20Pave-CEDRIC SPORT MOTORS-Dec-2019