Trophée Kart Mag Senior: Réveillère tire les marrons du feu

Avec de nombreux candidats au podium, la finale Senior était très attendue. Hélas, elle a été perturbée par plusieurs incidents qui ont terni l’intensité de la catégorie dont celle-ci avait fait preuve depuis les chronos. Des bousculades survenues dès le départ dans lesquelles les leaders étaient impliqués ont envenimé les choses. Ainsi, après que Esteban Masson est sorti leader du premier tour, Malo Bolliet s’est rapidement retrouvé avec un spoiler déclipsé et en a oublié sa propre course pour sortir Masson.

Andrea Trimouille(à dr.), meilleur des Rotax, avec le top-3 en Senior

Andrea Trimouille(à dr.), meilleur des Rotax, avec le top-3 en Senior

Un scénario bien regrettable. Très rapide, comme l’atteste sa pole position et ses victoires dans les trois manches ainsi qu’en préfinale, Bolliet aurait pu redoubler Masson à la régulière et prendre la poudre d’escampette, en espérant s’imposer avec plus de 5 secondes d’avance et s’imposer ou tout du moins monter sur le podium.

Par deux fois, il parvenait à chasser Masson du leadership. La première fois, c’est Yoan Gay-Bardiaux qui en profita pour prendre la tête des opérations durant quelques tours. La deuxième fois, une situation confuse voyait Bolliet se retrouver 1er devant Réveillère. Finalement, ce dernier profitait de la pénalité de 15 secondes infligée à Bolliet (spoiler + conduite anti-sportive) pour remporter cette 22e édition du Trophée Kart Mag.

La hiérarchie finale du podium s’est décidément dessinée tardivement, puisqu’un accrochage a également eu lieu entre Nicolas Ville et Hugo Trichard dans la dernière partie de la course. Juste avant, Masson avait fini par renoncer après un affrontement avec Gay-Bardiaux, lequel se contentait de la 5e place devant l’excellente Lina Seners.

Achille Gaubert a su garder la tête froide pour escalader la 2e marche du podium devant Guilhem Crespin, revenu de la 7e place. Entre deux courses de F4, Enzo Geraci s’est fait plaisir, en plus de se montrer rapide avec son Kosmic du team PB Kart. Après avoir chuté dans les premiers tours, il accueillait sa 4e place avec satisfaction. Dans le top-10, on a aussi retrouvé Tom Orlando, Paul Villeton (grand animateur des manches), Eliott Couture et Aurélien Rey. Bien remonté en finale, mais pénalisé, Mathéo Salomone méritait mieux.

Dans tous les cas, coup de chapeau à Lény Réveillère, qui est resté éloigné des circuits durant quelques saisons, avant d’effectuer un brillant retour.

Reportage complet dans le prochain numéro de Kart Mag

Découvrez les résultats… ChronosManchesPréfinaleFinale B – Finale A

Lény Réveillère, vainqueur en Senior

Lény Réveillère, vainqueur en Senior

________________________________________________________________________________

revaltecPAVE_PUB_FEED_RACING_FEV-2020